VIDEO. Robert Pattinson a failli se faire virer de «Twilight»

CINEMA Sa crise d’adolescence sur le plateau n’a pas plu à tout le monde…

20 Minutes avec agences

— 

Robert Pattinson à Cannes
Robert Pattinson à Cannes — Dave Bedrosian/Future Image/WENN.com

Robert Pattinson n’était pas un ange sur le tournage de Twilight. Comme il l’explique au New York Times, ses agents ont dû intervenir pour le remettre dans le droit chemin, car la production a pensé à le virer à cause de son comportement qualifié de « rebelle ». « Je n’avais pas à faire de la lèche à qui que ce soit tout le temps. Je ne pense pas l’avoir fait en tout cas », a-t-il ajouté.

Etre remis à sa place de la sorte lui a en tout cas permis de travailler sur toute la franchise et, avec le recul, il reconnaît « la chance incroyable » qu’il a eu de rencontrer le succès à un jeune âge grâce à Twilight, même si cela impose certaines responsabilités. « Je pense que c’est l’une des meilleures choses quand vous êtes un peu un vendu. Si vous faites cinq films dans une série comme ça, vous devez accepter certaines responsabilités pour jouer le même personnage », a-t-il confié.

Un choix payant

S’il se dit ravi d’avoir pu travailler avec l’équipe de Twilight et bien s’entendre avec eux, il avoue néanmoins que prendre un tournant radicalement différent dans ses choix de films est une option qu’il ne regrette pas.

>> A lire aussi : «Lost City of Z»: James Gray plonge Robert Pattinson et Charlie Hunnam dans la jungle

En parallèle des films pour adolescents, il s’est illustré tout d’abord dans De l’eau pour les éléphants, aux côtés de Reese Witherspoon sous la direction de Francis Lawrence. Le vrai tournant est arrivé grâce au réalisateur David Cronenberg qui l’a recruté pour être le personnage principal de Cosmopolis, une prestation saluée par la critique et un rôle bien loin de la bluette vampirique. « J’apprécie en particulier que tout ça soit arrivé au moment où j’étais au sommet de ma popularité. [C’était] le grand tournant pour moi. J’ai réalisé que c’était vraiment ce que je voulais faire », a-t-il expliqué à la publication.

Depuis, Robert Pattinson a joué dans d’autres films toujours éloignés de l’univers adolescent, comme The Rover de David Michôd ou encore The Lost City of Z de James Gray avec Brad Pitt. Cette année, il était au Festival de Cannes pour présenter Good Time, un drame américain qui était en lice pour la Palme d’Or.