L’actrice Diane Kruger est toujours moins bien payée que les hommes dans ses films

CINEMA Sauf en France…

20 Minutes avec agences
L'actrice Diane Kruger au Festival de Cannes
L'actrice Diane Kruger au Festival de Cannes — WENN

Bonne nouvelle pour le cinéma hexagonal, Diane Kruger assure que les inégalités salariales ne sont pas aussi marquées en France qu’elles le sont aux Etats-Unis. « Je n’ai certainement jamais été autant payée qu’un partenaire masculin aux États-Unis. En France, oui », a-t-elle confié à Variety durant le «Women in Motion Talks» organisé par Kering.

Diane Kruger a également salué les rôles féminins dans le cinéma français, qu’elle estime « plus développés » qu’aux Etats-Unis, car l’industrie laisse notamment plus de place aux films d’auteurs. « Les discriminations envers l’âge sont moins répandues en Europe », a par ailleurs commenté l’actrice.

L’exception française ?

Il n’y a pas que la différence salariale pour un même emploi qui pose problème. L’actrice a expliqué que suivant le genre, les négociations ne se passent pas de la même façon. « J’ai forcément eu l’expérience de moments où je m’exprime sans adoucir les choses, et où les gens se disent : "Oh, tu es dure" ou "tu es une connasse", alors que les hommes ont l’habitude d’être traités comme de grands artistes passionnés par leur travail », a-t-elle ainsi observé.

Malgré tout, l’actrice reste positive, et préfère valoriser la présence des femmes à Hollywood plutôt qu’accabler les hommes et les institutions. « Je crois que c’est en train de changer, parce que les femmes s’expriment davantage et qu’il y a une vraie pression à Hollywood pour que l’on ait plus de femmes réalisatrices », a-t-elle notamment commenté.