VIDEO. L’ex de George Michael rend un vibrant hommage au chanteur disparu

DEUIL Il décrit le chanteur comme un homme chaleureux et généreux…

20 Minutes avec agences

— 

Kenny Goss et le chanteur George Michael à Londres
Kenny Goss et le chanteur George Michael à Londres — WENN

Cela fait déjà cinq mois que George Michael a été retrouvé mort chez lui, mais les hommages et anecdotes ne tarissent pas. Dans le Huffington Post britannique, l’ex du chanteur, Kenny Goss, avec qui il avait fondé la Goss-Michael Foundation, a écrit une tribune assez vibrante où il évoque la personnalité de George Michael mais aussi ses démons.

Il explique que même après leur rupture, ils sont restés proches. Il raconte également que le chanteur « n’était pas un homme parfait, mais généreux et chaleureux ». « Il a lutté avec sa célébrité, mais il a compris qu’il pouvait l’utiliser comme une force du bien », précise Kenny Goss en ajoutant que c’est aussi cela qui les a poussés à monter cette fondation.

L’ex de George Michael ne fait pas l’impasse sur les petits travers du chanteur, comme en 1998, lorsqu’il a été outé après avoir été arrêté dans des toilettes de Los Angeles pour atteinte à la pudeur. « Après son arrestation, il m’a appelé et il m’a tout raconté. Je ne pouvais que l’admirer pour ça. Sa plus grosse peur c’était que je ne lui pardonne pas. Pour moi, il a toujours été simplement George », écrit Kenny Goss.

L’addiction

Dans sa tribune hommage, Kenny Goss en profite pour sensibiliser ses lecteurs aux problèmes d’addiction, un problème que lui et George Michael connaissent bien. « Quand vous faites l’expérience de vivre avec un accro, quand vous luttez personnellement contre l’addiction, c’est bien de partager votre histoire dans l’espoir d’aider les autres. Je peux maintenant le faire en la mémoire de George », raconte-t-il.

En évoquant le chanteur, Kenny Goss espère changer la perception qu’ont les gens de l’addiction et montrer que ce n’est pas quelque chose que l'on « choisit ». « Il faut qu’on brise les tabous autour de l’addiction et des troubles psychologiques une bonne fois pour toutes », ajoute-t-il. Quant à George Michael, Kenny Goss veut s’assurer « que son héritage ne se limite pas à la musique parce qu’il avait tellement plus à offrir ».

>> A lire aussi : La tombe de George Michael ne sera pas accessible au public