VIDEO. Le chanteur Liam Gallagher a eu peur de devenir «has-been»

MUSIQUE L’amour l’a sauvé de l’alcool et de la dépression…

20 Minutes avec agences
— 
Liam Gallagher en Italie
Liam Gallagher en Italie — DB/WENN.com

Liam Gallagher revient de loin et c’est lui qui le dit. Comme il le reconnaît lui-même dans ES magazine, il a commencé à « trop boire » après la fin de Beady Eye, le groupe qu’il avait monté suite à la dissolution d’ Oasis. En plus de cela, les réflexions des personnes qui le reconnaissaient dans la rue n’étaient pas faciles à digérer. « J’ouvrais ma porte et les gens me lançaient «Oasis, Oasis, Oasis», et c’était comme si j’étais dans un mauvais trip. Ils me disaient : «Tu es ce mec d’Oasis mais tu ne fais plus rien maintenant». J’ai commencé à me demander si j’étais devenu «has-been». Puis j’ai fini par me dire, «Peut-être que je le suis», a-t-il confié.

Il était également en plein divorce d’avec la chanteuse des All Saints, Nicole Appleton. Dans le même temps, la journaliste new yorkaise Liza Ghorbani le traînait au tribunal pour une reconnaissance de paternité – qu’elle a obtenue ainsi qu’une pension alimentaire. C’en était trop pour lui. « J’étais sur le point de partir vivre en Espagne, me remettre en forme, bien manger, prendre le soleil et vivre tout simplement », a-t-il ajouté.

«Love is all you need»

Liam Gallagher a profité de cette interview pour reconnaître ses torts, expliquant que le procès intenté par la journaliste était « entièrement de sa faute ». « Je vivais alors dans un monde entouré seulement par des putains d’avocats. Chaque jour. Quand ce n’était pas pour le divorce, c’était pour l’autre truc. Ils m’ont fait me sentir encore pire », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, l’ancien chanteur d’Oasis n’a pas tourné le dos à l’amour et s’est mis en couple avec Debbie Gwyther, l’ancienne assistante de son groupe Beady Eye, et qui est aujourd’hui sa manager et attachée de presse.

>> A lire aussi : Liam Gallagher révèle le titre de son premier single en solo

La jeune femme de 35 ans l’a surtout forcé à se remettre au travail. Il explique qu’il lui proposait d’aller au pub, mais qu’elle allait travailler à la place. « Je me retrouvais assis chez moi tout seul et sans ami », ajoute-t-il.

Un mal pour un bien, puisque son premier album solo, qu’il a écrit notamment avec l’aide de Greg Kurstin (Hello, d’Adele, c’est lui) est prévu pour le mois d’octobre. Un premier single est attendu dans les semaines qui viennent, et son premier concert solo est annoncé pour le 2 juin en Allemagne.