Le PDG de Sony révèle quelques secrets sur ses artistes

MUSIQUE Des artistes les plus doués pour les affaires aux titres inédits d’Ed Sheeran, il n’a pas fait dans la langue de bois…

20 Minutes avec agences

— 

Martin Brandier à l'Université de Syracuse
Martin Brandier à l'Université de Syracuse — John Saint-Hilaire / WENN

Martin Bandier est le PDG de Sony/ATV et travaille donc en étroite collaboration avec la fine fleur de la musique. La maison de disques compte en effet dans son catalogue les Beatles, Leonard Cohen, Bob Dylan, ou encore les Rolling Stones mais aussi de plus jeunes artistes – tout aussi lucratifs – comme Taylor Swift, Kanye West, Ed Sheeran et Pharrell Williams. S’il est très occupé, il s’est assis devant 200 étudiants de la Syracuse University, où il a développé son Bandier Program. La conférence, menée et retranscrite par le journaliste musique de Variety, Jem Aswad, nous en apprend un peu plus sur la personnalité de certaines stars qui trustent les charts.

Comme on pouvait s’en douter, la chanteuse Taylor Swift est une femme d’affaires avertie en plus d’écrire et de composer des tubes adorés des ados. Il la cite comme l’une de celles qui « s’en sort vraiment bien » avec la partie business, au même titre que Sting. A propos de ce dernier, il donne en exemple la façon dont il a su lancer son album Brand New Day.

>> A lire aussi : VIDEO. Le 13-Novembre, un an après : Les temps forts du concert de Sting au Bataclan

« Son manager est venu me voir et m’a dit que Jaguar voulait faire une pub avec la chanson de Sting, Desert Rose. (…) Leur budget était colossal. Il m’a dit : "Je ne veux pas de l’argent, mais on pourrait leur accorder une licence ?". (…) Grâce à l’exposition de la publicité, cet album s’est vendu à 7 millions d’exemplaires et ce fut son plus grand hit – et il est du genre à en avoir quelques-uns en stock. Cette pub a été le départ d’un parcours incroyable pour lui et a fait redémarrer sa carrière », a déclaré Martin Bandier.

L’homme brillant

L’artiste qui semble le fasciner le plus pour son aptitude à gérer sa carrière d’une main de maître, c’est Pharrell Williams.

« Pharrell Williams est l’un de ceux que je trouve être le plus coopératif et intelligent, il comprend le business et sa politique, et comment être utile. Par exemple, je lui ai parlé [d’un événement de l’industrie important] et je lui ai demandé s’il acceptait d’être à l’honneur. Il m’a dit : "Je ne sais pas, j’ai plein de choses en cours en ce moment". Alors je lui ai expliqué que ça serait bien pour lui et pour l’industrie, parce que c’est un citoyen solide. Il a accepté. Je pense qu’il y a des gens qui comprennent la valeur de leur image et ce qu’ils peuvent en faire », a ajouté Martin Bandier.

Le petit dernier à avoir boosté les ventes de l’industrie du disque est Ed Sheeran, et lui aussi impressionne le patron du label. « Il y a tout juste deux semaines, on a écouté environ 20 chansons qu’Ed Sheeran n’a pas gardées pour son album – et tout le monde a dit : "Mais c’est une chanson géniale ! Pourquoi il ne l’a pas mise sur son album ?". C’est un auteur brillant qui écrit des chansons faites pour durer dans le temps », a confié Martin Bandier, qui a par ailleurs confirmé qu’il avait « placé deux de ces titres », mais a refusé de dire quel artiste en a bénéficié.