Miss France traîne Ardisson devant la justice

Cédric Couvez

— 

Le juge des référés du tribunal de grande instance de Saint-Denis a ordonné lundi le "retrait immédiat" des points de vente de la Réunion du dernier numéro du magazine Entrevue, estimant qu'il porte "atteinte au respect dû à la vie privée" de Valérie Bègue, Miss France 2008.
Le juge des référés du tribunal de grande instance de Saint-Denis a ordonné lundi le "retrait immédiat" des points de vente de la Réunion du dernier numéro du magazine Entrevue, estimant qu'il porte "atteinte au respect dû à la vie privée" de Valérie Bègue, Miss France 2008. — Francois Guillot AFP

Thierry Ardisson va-t-il devoir sortir son chéquier pour dédommager Miss France 2008? Samedi en début de soirée, dans son émission «Salut les terriens», l’homme en noir s’est un peu trop lâché aux yeux de Valérie Bègue. Alors qu’il recevait sur le plateau Geneviève de Fontenay et Miss Pays de Loire, la remplaçante de Valérie Bègue pour les concours internationaux, Thierry Ardisson a déclaré: «Quelle pute ! En tout cas, moi, elle m’a bien niqué !» avant de se déclarer «choqué» par les photos parues dans «Entrevue».

Des propos qui n’ont vraiment pas plu à la Réunionnaise. Maître Iqbal Akhoun, l’avocat de cette dernière a déclaré: «Nous allons déposer plainte. Il faut souligner le fait qu’il a fait une double erreur. Il y a les insultes, mais il y a aussi le fait d’avoir rediffusé des photographies volées. Il le sait, il le fait et il est répréhensible au même titre qu’«Entrevue». Toutes les personnes qui auront diffusé ces photos seront poursuivies.»

Interrogée mardi soir par Jean-Marc Morandini sur Direct8 sur cette affaire, Valérie Bègue a déclaré: « Je n’ai pas envie de lui faire de la pub, il m’a assez salie comme ça. Ce n’est pas une question d’argent, cet argent je le redonnerai à une association. Ce n’est pas l’argent qui motive mes démarches. Enfin mince, qu’on me respecte!»