Ja Rule et son Fyre Festival croulent sous les plaintes

SCANDALE Le festival au Bahamas a dû être annulé au dernier moment… 

20 Minutes avec agences

— 

Le rappeur Ja Rule
Le rappeur Ja Rule — WENN

Ja Rule et Billy McFarland ne sont pas au bout de leurs peines. Après le fiasco de leur Fyre Festival le week-end dernier, ils sont poursuivis de toutes parts. L’avocat des stars, Mark Geragos, leur demande 5 millions de dollars pour son client, Daniel Jung, correspondant à des dommages et intérêts pour fraude, rupture de contrat, rupture d’accord de bonne foi et déclaration inexacte faite par négligences.

Plus de 150 autres plaignants pourraient se joindre au recours collectif, et demander au total un minimum de 100 millions de dollars, ainsi que le précise E ! News. En cause, « le manque de nourriture adéquate, d’eau, d’abris, et de soins médicaux » sur les lieux du festival, ayant causé « une situation de panique et dangereuse pour les festivaliers – qui se sont soudainement retrouvés bloqués sur une île isolée sans provisions. »

6.000 personnes auraient dû se rendre au festival de luxe aux Bahamas le week-end dernier, après avoir déboursé entre 1.000 et 125.000 dollars. Alors que Blink-182, Migos, Major Lazer ou encore Disclosure étaient annoncés à l’affiche, des utilisateurs des réseaux sociaux ont dénoncé dès la veille du festival la mauvaise organisation de l’événement.

Daniel Jung, qui a dépensé 2.000 dollars pour son billet, n’a trouvé à son arrivée que « du pain et une tranche de fromage », et ne pouvait échapper aux intempéries que sous « un seul abri fourni par les accusés, des tentes de la FEMA (L’agence fédérale des situations d’urgence) », rapporte Variety. Les festivaliers estiment avoir été « des prisonniers virtuels ». Découvrant le chaos sur place, ils auraient essayé de quitter l’île, en vain. Ils n’avaient pour la plupart pas d’argent sur eux, le festival fonctionnant sur un système de bracelet chargé au préalable, et n’ont pu utiliser les transports en communs locaux.

« Toute l’équipe médicale est partie. L’EQUIPE MEDICALE. PARTIE », indique ce tweetos.

Les Bahamas pourraient également porter plainte. Dans un communiqué, le Ministère du Tourisme explique que l’île pourrait « perdre des millions » avec l’annulation du festival.

>> A lire aussi : Kanye West n’ira pas à Coachella

Une dernière pour la route

Cela pourrait s’arrêter là, mais non. Trois femmes ayant assisté à l’événement, Chelsea Chinery, Shannon McAuliffe et Desiree Flores, ont également déposé un recours collectif ce matin afin que le rappeur et le businessman rattrapent les dégâts, au nom de tous les résidents californiens s’étant procurés des tickets. Pour elles, les organisateurs ont « délibérément et frauduleusement fait de la publicité et vendu des billets pour un festival de musique dans une destination tropicale », et n’ont offert aux acheteurs qu’une « expérience horrible ».

Ja Rule a expliqué de son côté sur Twitter qu’il avait « le cœur brisé » et veillerait « à ce que chacun soit remboursé ».