VIDEO. Caitlyn Jenner se lâche sur O.J Simpson

COUPABLE La star a toujours été convaincue de sa culpabilité…

20 Minutes avec agences

— 

Caitlyn Jenner aux Gold Meets Golden à Los Angeles
Caitlyn Jenner aux Gold Meets Golden à Los Angeles — WENN

Caitlyn Jenner était aux premières loges pour assister au procès d’O.J Simpson en 1994 et rarement elle a douté de sa culpabilité. Actuellement en pleine tournée promotionnelle pour ses mémoires, The Secrets of My Life, elle est passée dans les studios de la radio Sirius XM où elle a évoqué ce qu’on surnomme le « procès du siècle » aux Etats-Unis.

A l’époque, Caitlyn Jenner était mariée avec Kris Jenner, qui était encore très proche de son ex, l’avocat Robert Kardashian, le père de quatre de ses enfants. C’est lui, entre autres, qui a défendu O.J. Simpson, accusé d’avoir tué son ex-femme Nicole Brown, et son compagnon, Ron Goldman. Jamais Caitlyn Jenner n’a cru à son innocence. « Je savais qu’il l’avait fait. Il y avait trois personnes sur la scène du crime : les preuves ADN, les trois personnes présentes. Choisissez le meurtrier. Est-ce vraiment difficile ? », a-t-elle dit.

>> A lire aussi : Caitlyn Jenner et les filles, c’est terminé !

Une famille divisée

Le procès d’O.J Simpson a créé quelques tensions au sein de la famille Kardashian-Jenner, car Caitlyn et Kris étaient toutes les deux persuadées de la culpabilité du joueur de football américain. Il a donc été difficile pour les enfants d’être tiraillés. « (Kourtney et Kim) étaient un peu plus âgées, et leur père, qu’elles aiment et adorent, est d’un côté, et nous sommes de l’autre. C’était plus dur pour elles que pour nous », a raconté Caitlyn Jenner.

Lors de ce premier procès, O.J Simpson a été innocenté mais un deuxième procès au civil, deux ans plus tard, l’a jugé coupable. Cette affaire a aussi eu des effets sur la carrière de Robert Kardashian. Ce dernier ne semblait pas si persuadé de l’innocence de son ami. Après le deuxième procès, il aurait lâché cette phrase à Caitlyn Jenner : « Je me serais senti mieux s’ils l’avaient eu au premier procès ».