Une publicité avec Cara Delevingne a été bannie au Royaume-Uni

PUBLICITE La campagne est accusée de publicité mensongère…

20 Minutes avec agences

— 

Cara Delevingne lors du lancement, à Londres, du mascara Scandaleyes Reloaded de Rimmel
Cara Delevingne lors du lancement, à Londres, du mascara Scandaleyes Reloaded de Rimmel — WENN

Cara Delevingne est dans la tourmente et la marque qu’elle représente, Rimmel, encore plus. La société de cosmétique a en effet été contrainte de supprimer une publicité avec l’actrice et mannequin des chaînes de télévision au Royaume-Uni. La raison ? Plusieurs téléspectateurs se sont plaints et ont dénoncé une publicité mensongère.

La publicité pour le mascara Sandaleyes Reloaded aurait un peu trop abusé des procédés techniques en postproduction, notamment de la retouche à l’aérographe. L’Advertising Standards Authority (ASA), l’autorité britannique de régulation de la publicité, a reçu une plainte contre Rimmel, expliquant que la marque exagérait les effets de son mascara.

>> A lire aussi : «Valérian» de Luc Besson explose le record du film français le plus cher

Contre-attaque

La multinationale Coty UK, qui possède Rimmel, a défendu ses intérêts, expliquant que la publicité avait bien été retouchée en postproduction, mais qu’elle représentait malgré tout de manière réaliste le produit et ses caractéristiques.

La société, qui a reconnu avoir utilisé des faux cils « pour remplir les trous » et avoir eu recours à des techniques de postproduction, a toutefois assuré ne pas avoir allongé ni épaissi les cils de Cara Delevingne sciemment. Des arguments qui n’ont pas convaincu l’ASA, qui a statué que « le rendu global était celui de cils plus longs, avec plus de volume ».

I'm coming for you @lifeinayearmovie

A post shared by Cara Delevingne (@caradelevingne) on

« La publicité communiquant autour d’un effet de volume, allongeant et épaississant les cils, nous avons considéré que l’utilisation de faux cils et d’une technique de postproduction avaient tendance à exagérer l’effet (du mascara), au-delà de ce que les clients peuvent obtenir avec le produit », ont-ils également conclu, ainsi que le rapporte notamment la BBC.