Kelly Rowland veut une nouvelle chirurgie mammaire

PEOPLE La chanteuse envisage de faire un deuxième enfant avant cette opération…

20 Minutes avec agences
La chanteuse Kelly Rowland
La chanteuse Kelly Rowland — WENN

Kelly Rowland assure en ce moment la promotion de son livre Whoa, Baby ! dans lequel elle raconte sa découverte de la maternité et plus particulièrement les changements que cela a opérés sur son corps.

La chanteuse, qui a donné naissance à son fils Titan en novembre 2014, y évoque notamment la transformation de ses seins, abîmés par l’allaitement. Elle envisage d’ailleurs la chirurgie esthétique. « Je ne peux pas parler pour tout le monde, mais je sais que j’irais voir quelqu’un quand j’aurais eu mon deuxième enfant. En attendant, j’essaie juste de profiter de ma capacité à nourrir mon bébé ! », écrit-elle en faisant allusion à une potentielle opération, comme le rapporte People.

Kelly Rowland confie d’ailleurs qu’elle avait déjà subi une chirurgie mammaire avant de tomber enceinte, mais que cela ne l’a pas aidé. « Même avec l’action du silicone, on aurait dit que tout l’air avait été aspiré, et ils pendaient juste comme ça », dit-elle tout en ajoutant : « Mes seins étaient tellement longs et étirés que j’avais parfois l’impression que j’aurais pu me les enrouler autour du cou ».

Le haut et le bas

Si Kelly Rowland parle de ses seins et de ses « tétons de la taille d’un frisbee », elle écrit aussi sans ambages à propos de son vagin post-accouchement. C’est avec beaucoup d’humour qu’elle évoque « ce champ de bataille sanguinolent ». « Je pouvais à peine m’asseoir sans laisser échapper un petit cri de douleur… Est-ce qu’accoucher avait ruiné mon vagin pour toute la vie ? J’ai fait l’erreur d’aller regarder avec un miroir pour étudier la situation. C’était la pire des idées au monde », détaille Kelly Rowland dans son livre, ajoutant qu’elle a presque crié en voyant son entrejambe : « Est-ce que ça sera comme ça pour toujours ? ».

Finalement rassurée par son docteur, Kelly Rowland encourage aujourd’hui les femmes qui ont accouché à laisser cette partie de leur corps tranquille et a laissé le temps faire son œuvre.