En plein divorce, Stephen Belafonte veut faire payer son ex-femme Mel B

MUSIQUE Il demande une pension alimentaire et le remboursement de ses frais d’avocats…

20 Minutes avec agences

— 

Mel B à Pasadena
Mel B à Pasadena — FayesVision/WENN.com

Le divorce entre Mel B et le producteur Stephen Belafonte va également se jouer sur fond d’argent. L’ex-mari de la Spice Girl a répondu à sa demande de divorce en réfutant les accusations qu’elle a portées sur lui, mais aussi en exigeant le remboursement de ses frais d’avocats ainsi qu’une pension alimentaire. De son côté, Mel B avait précisé dans sa demande de divorce qu’elle refusait expressément de verser une quelconque pension alimentaire à Stephen Belafonte.

Comme le révèle le magazine People, il demande aussi la garde conjointe de leur fille, Madison, âgée de 5 ans. Il réfute également que la séparation ait eu lieu le 28 décembre dernier, comme l’avait indiqué Mel B lors de sa demande de divorce. Il a écrit avoir rompu avec sa femme le 1er mars.

>> A lire aussi : Spice Girls: Mel B obtient une mesure d’éloignement contre son mari

Une longue liste d’accusations

Mel B accuse Stephen Belafontede violences conjugales, mais aussi de l’avoir forcée à avoir des relations sexuelles avec plusieurs personnes. Elle affirme également qu’il a tenté de la faire chanter en la menaçant de diffuser une sextape qu’il avait enregistrée à son insu. Elle déclare aussi qu’il a eu une relation avec leur nounou, qui est tombée enceinte et a finalement avorté contre une somme d’argent.

Si Stephen Belafonte nie en bloc toutes ces accusations, la famille de Mel B s’est rapprochée d’elle, après avoir été en froid pendant plusieurs années.

>> A lire aussi : Stephen Belafonte répond aux accusations de Mel B et promet des révélations

 

Dear all media I won't be selling a story on my sister never have and never will!! Here is my comment below so you can now leave me and my mum alone and let us be united and grieve the loss of my dad. @stephenthinks11 8 years of abusive calls me and my mum have had stating we would never see Melanie again.I am laughing and celebrating as you were wrong.you are a sorry excuse of a man !! To the left to the left everything you own in the box to the left 😂I hope you Lorraine Giles and Michael Bleu go to jail and rot in hell !! #wifebeater #physcopath #animalkiller #abuser #eventslocker #moneylaundering #fraud #criminal #adultery #kidnap #attemptedmuder #firearm #controling #violent #evil #devilman #gotmysistersback #united #mydadisdancinginhisgrave #dontmesswiththebrowns

A post shared by Danielle Brown (@missdaniellebrown) on

« Stephen Belafonte, 8 ans d’appels abusifs reçus par moi et ma mère pour nous dire que nous ne reverrions jamais Melanie. Je ris et fête ton erreur. (…) J’espère que toi, Lorraine Giles (la nounou) et Michael Bleu irez en prison et rôtirez en enfer !! », a notamment écrit sa sœur, Danielle, sur Instagram, en ajoutant les hashtags « psychopathe » ou encore « mari violent ».

Des violences physiques et morales

Sharon Osbourne, qui connaît bien Mel B pour avoir travaillé avec elle sur l’émission X Factor, a aussi confirmé les dires de l’ancienne Spice Girl. « Il y a trois ans, lors de la finale de X Factor, elle [Mel B] n’est pas venue le premier jour car elle était à l’hôpital. Les médias ont rapporté qu’elle avait été battue par son mari. Elle est venue pour le dernier jour de la finale et elle avait un œil au beurre noir et des bleus partout, mais elle a assuré la finale », a révélé la femme d’Ozzy Osbourne dans l’émission The Talk.

Elle a également affirmé qu’il ne s’agissait pas que « de violences physiques », mais également « morales ». « Cela fait très, très longtemps que le bruit court et que tout le monde en parle. [Mel B] est une bonne personne. C’est une mère géniale. Elle travaille dur », a ajouté Sharon Osbourne dans son émission.