Keith Richards n'aurait pas dû toucher à la guitare de Chuck Berry

MUSIQUE Le guitariste des Rolling Stone a pris son poing dans la figure…

20 Minutes avec agences
— 
Keith Richards au Desert Trip festival
Keith Richards au Desert Trip festival — WENN

Quand deux légendes du rock se rencontrent, ça fait parfois des étincelles. Keith Richards le prouve en revenant sur l’une de ses altercations avec Chuck Berry, auquel il a rendu hommage dans le dernier Rolling Stone.


« Chuck Berry m’a fait un œil au beurre noir un jour, que j’ai appelé ensuite son plus grand "hit" [hit veut également dire "frapper" en anglais], écrit-il. J’étais allé le voir jouer quelque part à New York, et ensuite, je suis allé dans sa loge, où sa guitare était posée par terre, dans son étui. Je voulais la regarder, par intérêt professionnel, et là j’ai à peine pincé les cordes, Chuck est rentré, et m’a filé un pain sur l’œil gauche. »

Mea culpa

Keith Richard reconnaît toutefois qu’il n’aurait pas dû se servir sans demander. « J’ai compris que j’étais en tort, ajoute-t-il. Si j’étais entré dans ma loge, et que j’avais vu quelqu’un en train de toucher à ma gratte, il aurait été tout à fait normal que je lui colle une beigne. »


D’ailleurs, le musicien explique que leur relation était surtout basée sur le respect mutuel, même s’il s’exprimait parfois de manière surprenante. « Il faisait des trucs comme me virer des coulisses parfois aussi, mais je prenais ça comme une marque de respect – parce que sinon, il ne se serait pas préoccupé de moi, a-t-il ajouté. Il était un peu irritable, mais en même temps, il y avait un mec très chaleureux sous cette carapace, qu’il ne voulait pas vraiment montrer. A d’autres moments, on était tous assis, on répétait, et il disait : "Mec, tu sais, entre nous on y arrive", et là c’était vraiment un beau sentiment, différent. »