«C’était un sujet tabou»... Catherine Deneuve revient sur la mort de sa soeur, Françoise Dorléac

DEUIL Elle s’est confiée à l’occasion de la sortie de « Sage femme »…

L.Be.
— 
Catherine Deneuve a pris la pose devant les photographes ce mercredi 13 mai 2015, à Cannes.
Catherine Deneuve a pris la pose devant les photographes ce mercredi 13 mai 2015, à Cannes. — Arthur Mola/AP/SIPA

Près de cinquante ans après la mort brutale de Françoise Dorléac, Catherine Deneuve revient sur « un tabou familial » pour l’édition Psychologies Magazine du mois d’avril. « C’était un sujet tabou dans ma famille. Le jour de sa mort, une chape de plomb s’est abattue sur nous, et parler d’elle est devenu impossible, malheureusement », confie sa sœur cadette au mensuel à l’occasion de la sortie de son prochain film Sage femme , réalisé par Martin Provost.

>> A lire aussi : Catherine Deneuve cloue le bec à une journaliste qui a critiqué le film

« Nous étions proches, complices »

Elle revient sur le documentaire Elle s’appelait Françoise d’Anne Andreu en 1996, première fois que la comédienne iconique s’est confiée sur cette tragédie. « Si j’ai accepté, trente ans plus tard, c’était d’abord parce que j’avais une grande confiance en la réalisatrice et puis parce que j’ai ressenti à ce moment-là la nécessité de redonner à ma sœur plus de place dans l’esprit du public », explique-t-elle. En octobre, Catherine Deneuve a confié au Figaro Madame que sa disparition « est la chose la plus douloureuse qu’elle a vécue ». « Nous n’avions que dix-huit mois de différence, nous étions proches, complices. »

Le 26 juin 1967, quelques mois à peine après la fin du tournage des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy, Françoise Dorléac, âgée de 25 ans, s'est tuée dans un accident de voiture.