Thomas Cohen révèle comment il a découvert le corps inanimé de son épouse Peaches Geldof

DRAME Il s’est concentré sur leurs enfants…

20 Minutes avec agences

— 

Thomas Cohen et Peaches Geldof
Thomas Cohen et Peaches Geldof — WENN

C’est Thomas Cohen, son mari, qui a retrouvé Peaches Geldof le 7 avril 2014, inanimée dans leur maison du Kent. La jeune femme avait fait une overdose d’héroïne. Plutôt discret, Thomas Cohen a raconté le moment où il a découvert le corps sans vie de la mère de ses enfants, à côté duquel leur fils aîné, Astala, 2 ans, venait de passer huit heures.

« Quand je l’ai trouvée, je n’étais pas surpris. Sur le moment j’ai pensé : "Bien sûr, il fallait que tu fasses ça" », raconte Thomas Cohen. Pour pallier le choc, il s’est concentré sur ses enfants. « Ce dont je me souviens, ça devait être une heure après la découverte, c’est que c’était l’heure du déjeuner pour les enfants. Ils avaient besoin de leur repas. Donc j’ai pris les chaises pour enfants, j’ai pris les yaourts au frigo, les bananes… », détaille-t-il.

>> A lire aussi : VIDEO. Mort de Peaches Geldof: Son père confie sa douleur «inimaginable»

Des enfants heureux

Avec Peaches Geldof, Thomas Cohen a eu deux enfants, Astala et Phaedra. Afin de supporter la mort de leur mère, il s’est beaucoup concentré sur leur bien-être. « La routine qu’il a fallu poursuivre avec les enfants m’a beaucoup aidé. Ils ont vécu plus longtemps que ce qu’ils ont connu leur mère. Ils avaient à peine 1 an et 2 ans (au moment de son décès). Maintenant, ils ont 4 et 5 ans », précise Thomas Cohen.

Tout ce qui compte aujourd’hui, c’est le bonheur de leurs enfants. « Je veux qu’ils soient heureux, je me fiche de ce qu’ils finissent par faire. Miraculeusement, ils ont une enfance heureuse, ce qui je l’espère conduira à une vie heureuse et épanouissante », a-t-il ajouté.

Si la vie a repris le dessus, Thomas Cohen confie garder le « traumatisme » de la drogue et de l’overdose. « L’héroïne est une drogue où vous essayez de vous imposer quelque chose qui est meilleur que la vie. Vous ne pouvez que… C’est horrible, vous remplissez votre corps de quelque chose », a-t-il ajouté.