Lena Dunham prend la pilule pour soulager son endométriose

SANTE «Ça rend ma peau plus belle, mes humeurs se stabilisent, et ça rend globalement ma vie meilleure», a déclaré l’actrice…

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice et réalisatrice Lena Dunham
L'actrice et réalisatrice Lena Dunham — WENN

Lena Dunham a révélé il y a quelques années qu’elle souffrait d’endométriose, et évoque depuis sans tabou le sujet, désirant faire évoluer les mentalités sur cette maladie méconnue. Après avoir expliqué s’être remise au sport pour mieux supporter les symptômes, elle raconte aujourd’hui, dans sa Lenny Letter, comment la pilule l’aide à gérer la douleur.

« Je prends une pilule contraceptive par intermittence depuis presque 15 ans, écrit-elle. C’est la seule chose qui peut contrôler les douleurs liées à l’endométriose, et ça rend ma peau plus belle, mes humeurs se stabilisent, et ça rend globalement ma vie meilleure. »

>> A lire aussi : Lena Dunham évoque les conséquences du viol dont elle a été victime

Pour la réalisatrice de Girls, prendre la pilule est presque une nécessité. « Je sais que sans la pilule, je ne pourrais pas être un membre productif et fonctionnel de la société, et je n’exagère pas, ajoute-t-elle. Ça me rend sincèrement nerveuse quand je pense au jour où je vais devoir arrêter pour avoir un enfant, car ça régule tellement mon corps, et grâce à cette routine, je me sens en sécurité. »

Contre la politique de Trump

Du coup, Lena Dunham n’apprécie pas particulièrement que Donald Trump veuille couper les fonds du « Planned Parenthood », le planning familial américain.

Elle a donc introduit son texte, ainsi que celui d’autres auteures citant leurs méthodes de contraceptions favorites, par un message de soutien au planning familial. « Hier, Into The Gloss a publié un classement très instructif de neuf autres options (contraceptives) pour les femmes, et aujourd’hui, nous rejoignons la discussion. Pour montrer que nous soutenons le Planned Parenthood aujourd’hui et tous les jours, nous avons demandé à nos contributrices préférées quelles méthodes de contraceptions elles utilisaient, et pourquoi », a ainsi écrit Lena Dunham.