Lorde a été victime d’usurpation d’identité

PEOPLE Et elle s’en est amusée…

20 Minutes avec agences

— 

Lorde à la soirée Clive Davis
Lorde à la soirée Clive Davis — WENN

Lorde, de son vrai nom Ella Yelich-O’Connor, était à Londres avec sa mère quand une étudiante s’est fait passer pour elle à l’occasion d’une soirée hebdomadaire No Lights No Lycra, qui avait lieu lundi à Auckland en Nouvelle-Zélande, son pays natal.

Annoncée comme l’invitée surprise de l’événement, l’usurpatrice a interprété la chanson de Lorde, Green Light, pour clore la soirée sous les regards émerveillés des personnes présentes dans la salle. La mère de la chanteuse, Sonja, a rapidement réagi en voyant des publications qui annonçaient que Lorde s’était produite sur scène. « Bizarre - nous sommes à Londres actuellement - moi et @lorde », a-t-elle publié sur Twitter.

Loin d’être effrayée, Lorde était visiblement amusée en apprenant la nouvelle et a confirmé qu’elle n’avait pas chanté sur scène. « C’est une nouvelle complètement fausse mais plutôt mignonne lol », a-t-elle partagé sur Twitter.

La chanteuse a ensuite posté un cliché d’elle dans sa robe de chambre en précisant se trouver à Londres.

we in london and i got my creme egg beeetch 🎀

A post shared by Lorde (@lordemusic) on

Poisson d’avril

L’organisateur de l’événement, Craig Neilson, a confié au journal NewsHub qu’il s’agissait en réalité d’une « célébration en avance » des blagues du 1er avril et a révélé l’identité de l’usurpatrice, qui est une étudiante de l’université d’Auckland.

>> A lire aussi : VIDEO. Le nouveau single de Lorde, «Green Light», est enfin là

Il a toutefois expliqué au Guardian avoir été surpris par le succès qu’elle a rencontré. « Je m’attendais vraiment à ce que les gens ne soient pas convaincus, mais je pense que je n’aurais pas dû sous-estimer Hannah », a-t-il déclaré.