George Lucas fait une généreuse donation à son ancienne université

CINEMA Le réalisateur souhaite notamment promouvoir la diversité culturelle…

20 Minutes avec agences

— 

George Lucas à Los Angeles
George Lucas à Los Angeles — Dave Starbuck/Future Image/WENN.com

George Lucas a décidé de soutenir la diversité culturelle dans son ancienne université en alimentant une bourse destinée aux communautés sous-représentées à l’University of Southern California, et plus particulièrement à sa branche cinématographique.

I am at a lost for words tonight. Well not really, just the fancy ones that make the page look pretty when you write. Since I am lacking poetic inspiration I am writing random thoughts that pop up in my head. These are some words I think but will never be said. So I am sitting thinking how tomorrow is a new day. And how this one is fading away. I am hoping tonight is better than the last. Because fighting your inner demons to try to fall asleep is a disheartening task. Even after I post this I will probably be up roaming the internet. Because my daily inner battles keep me up so late, I am not tired yet. Then when lay down to sleep ,for five whole minutes, I feel utterly weak, and quite helpless. Then for another ten minutes I toss and turn because worrying make me restless. But then comes the thing I have been waiting for, the grand finale. I fall into a deep sleep, finally. (My daily goodnight poem.) 🌛🌛 #goodnight #goodnightpost #sweetdreams #poems #poem #poetry #poetryofinstagram #poetrycommunity #poetryisnotdead #starwars #deathstar #sw #lukeskywalker #markhamill #princessleia #carriefisher #ripcarriefisher #hansolo #harrisonford #georgelucas #anewhope #empirestrikesback #returnofthejedi #theforceawakens #thelastjedi #behindthescenes

A post shared by I'm not a robot (@an_incognitoweirdo) on

George Lucas est l’un des plus célèbres étudiants issus de l’école qui avait aussi abrité Francis Ford Coppola, John Carpenter ou encore… Jim Morrison. La direction avait déjà annoncé à l’hiver dernier qu’elle allait ouvrir une fondation baptisée d’après le créateur de Star Wars afin d’aider financièrement certains étudiants. Et le réalisateur vient de verser 10 millions de dollars pour soutenir le programme, comme il a été annoncé lundi.

D’après Michael Renov, vice-président de l’université, la donation permettra de « recruter des narrateurs dont la voix est sous-représentée dans le médium cinématographique et dont l’inclusion bénéficiera à tous ».

Generous donation to USC from #georgelucas

A post shared by SF Trojans (@sftrojans) on

Le repos du guerrier

En 2012, George Lucas décidait de se séparer de son empire, Lucasfilm, en le revendant à Disney pour quatre milliards de dollars. Un bébé que Disney a rapidement fait fructifier, puisque le studio a déjà produit trois films Star Wars – le nouveau est attendu cet hiver – et mis en chantier trois autres. Et c’est sans compter un nouvel Indiana Jones, héros lui aussi issu des archives de Lucasfilm.

>> A lire aussi : VIDEO. George Lucas regrette d'avoir vendu «Star Wars» à des «esclavagistes»

De son côté, George Lucas, lui, s’est détaché de sa légendaire création, mais garde un pied dans son héritage, puisqu’il planche actuellement sur la conception d’un musée qui sera consacré aux « arts narratifs » et s’installera à Los Angeles, non loin de son ancienne université.

A côté de ça, celui qui s’est toujours manifesté par un activisme discret, mais revendiqué – en 2012, il produisait Red Tails, l’histoire d’un groupe de pilotes afro-américains pendant la Seconde Guerre mondiale – montre à nouveau qu’au-delà de Star Wars, ses Jedi et ses droïdes, il a les pieds sur terre. Et aujourd’hui, George Lucas compte bien utiliser son influence historique pour faire avancer de bonnes causes.