Meghan Markle tient à ses taches de rousseur

CINEMA Gare au photographe qui les effacera après un shooting... 

20 Minutes avec agences

— 

Megan Markle aux MuchMusic Video Awards
Megan Markle aux MuchMusic Video Awards — WENN

Meghan Markle, la petite amie du prince Harry, a de nombreuses origines et elle en est fière.

>> A lire aussi : Meghan Markle apporte son soutien aux femmes indiennes

Sa maman est afro-américaine, tandis que son père, qui travaillait comme elle dans le cinéma, à des origines irlandaires et hollandaises. Un beau mélange, auquel elle doit de craquantes petites taches de rousseur.

Oui. A la folie. (Merci @rimearodaky pour le tee-shirt 👌🏽) Je l'adore! Xx

A post shared by Meghan Markle (@meghanmarkle) on

Seulement voilà : certains photographes prennent un malin plaisir à les effacer après leur séance photo. Et ça, ça ne plaît pas du tout à Meghan Markle. « Ma bête noire en ce moment, c’est lorsque l’on change ma couleur de peau et que l’on efface mes taches de rousseur d’une séance photo », a-t-elle clairement fait savoir à Allure, qui consacre sa dernière une à la diversité.

Pas facile d’être métisse…

Meghan Markle a peut-être fait craquer un prince, mais son teint hâlé et ses grands yeux noirs n’ont pas toujours été à son avantage. « J’ai suivi des cours sur les Afro-américains à Northwestern où l’on étudiait les discriminations, c’est la première fois que je pouvais poser un mot sur le fait de me sentir trop claire dans la communauté noire, trop mélangée dans la communauté blanche, a-t-elle expliqué. »

Sa couleur de peau lui a en effet causé du fil à retordre durant ses premiers castings. « Quand je passais des castings, on me disait que j’étais "ethniquement ambiguë". Est-ce que j’étais Latina ? Séfarade ? Caucasienne exotique ? », s’est également souvenue Meghan Markle, qui a cependant un bon conseil pour toutes celles qui complexeraient à cause de leurs taches de rousseur : « Je vais vous dire quelque chose que mon père me disait quand j’étais petite : "Un visage sans taches de rousseur, c’est une nuit sans étoile." »