Valérie Begue reste Miss France 2008, malgré l'injonction de démission de Geneviève de Fontenay, le 28 décembre 2007, à l'hôtel Monceau.
Valérie Begue reste Miss France 2008, malgré l'injonction de démission de Geneviève de Fontenay, le 28 décembre 2007, à l'hôtel Monceau. — AFP

PEOPLE

Miss France garde sa couronne mais sera remplacée par ses dauphines pour l'élection des Miss régionales

Le comité Miss France a statué sur la sanction infligée à la jeune femme après...

Miss France 2008 ne sera jamais Miss Monde. L'avenir de Valérie Bègue a été proclamé ce vendredi matin lors d'une conférence de presse dans les salons du très chic hôtel Monceau, au coeur de la capitale.


Valérie Bègue reste Miss France
envoyé par 20Minutes

Après la publication de photos «suggestives» de la jeune Réunionnaise dans «Entrevue», Geneviève de Fontenay, outrée, avait demandé sa démission. Ce qu'avait refusé la nouvelle Miss, soutenue par la quasi-totalité des habitants de son île d'origine, évêque de la Réunion compris.

Après une semaine de tractations, Valérie Bègue et Geneviève de Fontenay se sont faites attendre pendant trente minutes dans le salon de l'hôtel où s'impatientent une centaine de journalistes. «Tant de retard ne s'explique pas par un raccord de maquillage, commente ce photographe. C'est que ça blablate pour savoir s'ils la virent ou non.»

A peine Valérie Bègue parvenue dans la salle et assaillie par les caméras et les flashs, l'assistance bruisse:
«elle porte l'écharpe Miss France, c'est un signe!» Très vite, la sentence tombe: la jeune femme garde sa couronne mais ne se présentera pas aux concours internationaux, tels Miss Europe ou Miss Monde, a annoncé Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France. Geneviève de Fontenay a en outre annoncé qu'elle présidera les prochaines élections de Miss régionales en compagnie de la première ou deuxième dauphine 2008, Miss Nouvelle Calédonie ou Miss Pays-de-la-Loire.

>> Pour lire tous les articles sur l'affaire c'est par ici.

«Les photos sont contraires à l'image de Miss France, a redit Geneviève de Fontenay lors de la conférence de presse. Mais elle a été élue, on ne peut lui retirer son titre Dans la journée de vendredi, Madame de Fontenay a voulu enfoncer le clou: «je n'ai pas cédé. Les photos, je ne les accepte pas et je ne les accepterai jamais. Avec TF1, nous avons décidé de maintenir la couronne de Valérie Bègue par respect pour le vote des téléspectateurs mais, pour moi, cette couronne est ébréchée.»

Le contrat signé par les candidates à l'élection des Miss stipule que «la candidate reconnaît n’avoir jamais posé ou s’être exhibée et s’interdit de poser dans des tenues ou poses équivoques, ou totalement dénudée. Elle s'engage à se comporter en toutes circonstances et en tout lieu avec grâce, élégance et dignité.» Une clause que Valérie Bègue a, rappelle Geneviève de Fontenay, trahi «par deux fois, aux niveaux régional et national» en déclarant sur l'honneur n'avoir jamais fait de telles photos.

«Miss France doit être une oie blanche»

Selon les règles du comité, Miss France doit être une
«oie blanche voire une pucelle», analyse ce journaliste. «Geneviève de Fontenay est dans son trip quand elle condamne la brebis égarée, mais au fond, comme les filles qui candidatent à ces élections veulent être des vedettes, elles s'exposent beaucoup. C'est donc logique qu'elles aient un retour de bâton.»

«J'ai été victime d'une manipulation, j'ai été naïve», a plaidé Valérie Bègue. Les photos publiées dans «Entrevue» l'ont en effet été sans son autorisation. Une procédure juridique est en cours contre le magazine, a-t-elle ajouté.

Le comité Miss France a d'ailleurs imposé une autre condition: Valérie Bègue devra reverser l'intégralité des dommages et intérêts des actions judiciaires qu'elle est susceptible de recevoir à deux associations, «Vaincre la mucoviscidose» et «La lutte contre le cancer du sein».

«Il est hors de question que je démissionne»

Visiblement émue, Valérie Bègue s'est dite «soulagée»: qu'importe l'élection de Miss Monde, «je reste Miss France», a-t-elle lancé.
Quant à Geneviève de Fontenay, à son tour questionnée, elle a martelé: «il est hors de question que je démissionne, même si à La Réunion, des tee-shirts circulent avec une photo de cercueil et mon chapeau dessus...»

Entre la Miss et son mentor, le divorce est consommé. Elles n'ont pas voulu poser toutes les deux sur les photos ce matin.
«Je n'entends plus apparaître» aux côtés de Valérie Bègue, a justifié Geneviève de Fontenay auprès de l'AFP.