Lena Dunham, très amincie, met les choses au clair

PEOPLE L’important, c’est la santé…

20 Minutes avec agences
Lena Dunham lors de l’ouverture de la boutique de Tracy Anderson à New York
Lena Dunham lors de l’ouverture de la boutique de Tracy Anderson à New York — WENN

Lena Dunham affiche depuis quelques semaines une silhouette nettement plus svelte. L’actrice et réalisatrice n’a jamais eu peur de mettre en avant ses formes, mais elle s’est récemment mise assidûment au sport. Lors de l’ouverture de la boutique de Tracy Anderson, sa nouvelle coach, à New York, elle a expliqué ne pas chercher à maigrir absolument.


« Pour moi, le truc important, c’est que Tracy ne voulait vraiment pas essayer de transformer mon corps, a-t-elle expliqué à People. Je l’ai contactée et je lui ai dit : ‘’J’ai de l’endométriose, je souffre de douleurs chroniques, je veux me sentir plus forte, (…) je veux sentir que je suis plus forte durant la journée, comment je fais ?’’. J’ai apprécié qu’elle parte de cette perspective. »

Elle accepte son corps

Suite à l’événement, Lena Dunham a rappelé à ses fans que le plus important pour elle était de s’accepter comme on est. « Je crois que j’ai assez clairement dit au fil des années que je n’en avais absolument rien à foutre de ce que les gens pensent de mon corps, écrit-elle sur Instagram. J’ai fait des tapis rouges en robe haute couture de taille 46. J’ai tourné des scènes de sexe après des opérations, pleine de cicatrices. J’ai accepté l’idée que mon corps est un organisme en perpétuelle évolution, pas une entité fixe. »

Lena Dunham se dit par ailleurs « fière » de ce que son corps « a vu, accompli et représenté », des abus sexuels aux maladies en passant par les moments joyeux, où elle l’a mis en valeur sans se cacher. « Ma perte de poids n’est pas un triomphe, et ce n’est pas le signe que j’ai succombé aux critiques des trolls, a-t-elle conclu, rappelant qu’elle suit avant tout un régime pour contrôler son endométriose. Car mon corps m’appartient. »