Kesha dévoile des e-mails envoyés par Dr. Luke

HARCELEMENT Le producteur s’en prend notamment au poids de la chanteuse…

20 Minutes avec agences
— 
Kesha aux Billboard Women In Music 2016
Kesha aux Billboard Women In Music 2016 — WENN

Kesha vient de frapper fort dans la bataille juridique qui l’oppose son producteur Dr. Luke, qu’elle accuse de viol et de harcèlement moral. La jeune femme a déposé de nouveaux documents mardi au tribunal contenant des e-mails que lui a envoyés son producteur. Elle espère qu’ils convaincront le juge de la laisser rompre son contrat avec son producteur et sa maison de disques Sony. Ces courriers, dont Page Six se fait l’écho, montrent une facette peu valorisante de Dr. Luke.

Dans un échange avec Monica Cornia, la manager de Kesha, le producteur se défend d’avoir été sans cœur lors d’une discussion sur le poids de la chanteuse. « On discutait simplement de comment elle peut être plus disciplinée avec son régime. On l’a vue beaucoup de fois tricher dans son régime. Cette fois c’était avec de la dinde et du Coca Light alors qu’elle faisait un régime de fast juicing (un régime composé uniquement de jus de fruits et de légumes pour une perte de poids rapide) », peut-on lire dans un e-mail. Dans un autre, il assure que certains producteurs et compositeurs hésitent à donner leurs chansons à Kesha à cause de son poids. Enfin, dans un autre échange il est question des paroles de Crazy Kids.

Pour rappel, Kesha a été admise en centre de soin en 2014 pour troubles alimentaires.

La défense de Dr. Luke

Les avocats et représentants de Dr. Luke ont très rapidement réagi à la diffusion de ces e-mails. Dans un communiqué publié par Rolling Stone, ils dénoncent des courriels qui sont sortis de leur contexte. « Kesha et ses avocats continuent de tromper tout le monde en refusant de divulguer un plus grand dossier de preuves, montrant ainsi la mauvaise foi de Kesha Sebert et ses représentants, ce qui est grandement dommageable pour eux. Cela montre également l’énorme soutien que Dr. Luke a apporté à Kesha sur des questions artistiques et personnelles, y compris les préoccupations de Kesha au sujet de son poids », disent-ils.

Une conférence téléphonique est prévue avec le juge et toutes les parties cette semaine.

>> A lire aussi : Kesha vs Dr. Luke, une affaire loin d’être réglée

L’année dernière, Kesha s’est vue refuser le droit de rompre son contrat avec le label de Dr. Luke, qu’elle a accusé ces dernières années de l’avoir abusée mentalement, physiquement et sexuellement.