«Girls»: Zosia Mamet compte sur le yoga pour contrer Donald Trump

ETATS-UNIS La comédienne veut se faire entendre…

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
Zosia Mamet à New York
Zosia Mamet à New York — Dennis Van Tine/Future Image/WENN.com

Zosia Mamet a rejoint Lena Dunham dans sa lutte contre Donald Trump. La créatrice de la série Girls n’a jamais caché son antipathie vis-à-vis du nouveau président des Etats-Unis. Et sa partenaire dans la série a décidé de lui prêter main-forte.

Loin des coups de sang et des coups de gueule, Zosia Mamet – qui interprète Shoshanna dans Girls – a choisi d’adopter la candeur politique de son personnage et de proposer de combattre la présidence de Trump en s’associant avec un club de yoga pour sortir un tee-shirt présentant la Statue de la Liberté en position du lotus. « J’ai collaboré avec @y7studio pour créer un tee-shirt qui permettra de se battre pour les valeurs de Lady Liberty, a-t-elle publié sur Instagram pour partager son engagement. 100 % des profits seront reversés à @aclu_nationwide. Nous sommes un pays fondé par les immigrants. Des gens qui ont fui dans un nouveau pays à la recherche d’un nouveau départ. New York a toujours été une balise, un havre de paix. Lady Liberty s’est toujours dressée fièrement pour accueillir ceux qui cherchaient un foyer. »

Voilà qui devrait suffire pour faire rager Donald Trump, pour peu qu’il s’intéresse à des jeunes filles pratiquant le yoga. Mais comme le réalisateur Kevin Smith l’a montré récemment dans son film Yoga Hosers, elles peuvent s’avérer fatales, surtout contre les nazis !

Girls vs Trump

Avant Zosia Mamet, Lena Dunham s’était déjà fait remarquer par Donald Trump. Soutien de Hillary Clinton pendant sa campagne, la comédienne était très active sur les réseaux sociaux pour expliquer à ses fans pourquoi il était important de voter, et autant que faire se peut, pour la femme de Bill Clinton.

Evidemment, ça n’avait pas plu au candidat républicain. Donald Trump l’avait dans sa ligne de mire depuis qu’elle avait menacé de fuir au Canada s’il était élu. Finalement, comme beaucoup, elle n’en a rien fait, et elle a récemment expliqué à Howard Stern, comme le rapporte Entertainment Weekly, pourquoi elle regrettait un peu d’avoir parlé trop vite. « Je pensais que c’était une blague. Je me disais, "La meilleure candidate qu’on ait jamais eue se retrouve face à un vendeur de steak. Tout va bien se passer" », a-t-elle confié au micro de l’animateur.

Aujourd’hui soutenues par Zosia Mamet, les deux Girls n’ont plus qu’à attendre l’arrivée de leurs copines Jemima Kirke et Allison Williams pour espérer mettre Donald Trump à terre.