«Je suis tellement homo, mec!» lance Kristen Stewart à Donald Trump

TELEVISION La comédienne était l’invitée du « Saturday Night Live » ce samedi et a réglé ses comptes avec le nouveau locataire de la Maison-Blanche…

Fabien Randanne

— 

Kristen Stewart
Kristen Stewart — WENN

« C’est tellement dingue ! Le président a tweeté une fois à ton sujet ! Non, non, le président a tweeté sur moi onze fois ! » s’est exclamée Kristen Stewart. Conviée à présenter le Saturday Night Live en direct sur NBC samedi soir, l’actrice a réglé ses comptes, non sans humour, avec Donald Trump.

« Ça a rendu Donald Trump complètement fou »

« Il y a quatre ans, je sortais avec ce gars, Rob – Robert [Pattinson] – on s’est séparés puis remis ensemble et, pour je ne sais quelle raison, ça a rendu Donald Trump complètement fou », a-t-elle expliqué avant de citer les tweets que le milliardaire a posté.

« Robert Pattinson ne devrait pas laisser de deuxième chance à Kristen Stewart. Elle l’a trompé comme une chienne et le refera. Il mérite tellement mieux », a écrit, en octobre 2012, celui qui n’était alors qu’un homme d’affaires très médiatisé.

Quelques jours plus tard, il a publié un autre message : « Tout le monde sait que j’ai raison et que Robert Pattinson devrait larguer Kirsten Stewart. Dans quelques années, il me remerciera. Soit intelligent, Robert. »

« Pour être honnête, je ne pense pas que Donald Trump me détestait. Je pense qu’il était amoureux de mon petit ami », a plaisanté l’actrice en faisant référence à l’invitation lancée par le milliardaire à Robert Pattinson pour assister au concours Miss Univers 2012.

« Je pense qu’il est amoureux de mon petit ami »

« Ok, pour être juste, je ne pense pas que Donald Trump me détestait », explique ensuite l’ancienne héroïne de Twilight, avançant sa propre théorie. « Je pense qu’il est amoureux de mon petit ami. Parce qu’il a aussi tweeté ça : "Le concours de Miss Univers 2012 sera diffusé en direct sur NBC et Telemundo le 19 décembre. Une invitation est disponible pour Robert Pattinson". »

« Le président n’est pas l’un de mes grands fans », a enchaîné la comédienne actuellement à l’affiche d’Un jour dans la vie de Billy Lynn. Et de poursuivre : « Ce n’est pas bien grave. Donald, si tu ne m’aimais pas à l’époque, tu ne vas sans doute pas m’aimer davantage aujourd’hui parce que j’anime le SNL et parce que je suis tellement homo, mec ! » Kristen Stewart, qui ne cachait pas ses relations avec des femmes ces dernières années, ne se disait pas très à l’aise avec le concept de « coming out », c’est-à-dire avec le fait de révéler publiquement son orientation non-hétérosexuelle. C’est donc la première fois qu’elle se définit publiquement comme « lesbienne ».

La séquence n’est pas passée inaperçue, mais ce qui a le plus marqué les téléspectateurs, c’est surtout le « putain » lâché par mégarde par l’actrice à la fin de son allocution. Prononcer le « mot en f » en direct à la télévision est toujours choquant pour les chastes oreilles américaines.