Le prochain Dr Who sera-t-il une femme ? Les paris sont lancés en Grande-Bretagne

TELEVISION C’est en tout cas ce que de nombreux Britanniques demandent…

20 Minutes avec agences
— 
Peter Capaldi et Jenna Coleman
Peter Capaldi et Jenna Coleman — Susanne Döpke/Future Image/WENN.com

De nombreuses voix s’élèvent outre-Manche pour que le prochain Dr Who soit incarné par une femme. Depuis que Peter Capaldi a annoncé son départ de la série -qui interviendra après l’épisode de Noël-, c’est branle-bas de combat chez les sujets de sa Majesté, qui se demandent bien quel acteur pourrait être le nouveau savant magicien.

Pour Billie Piper, qui a interprété la collègue de Dr Who, Rose Tyler, lorsque celui-ci était joué par David Tennant, « ce serait comme un affront (si le rôle n’allait pas à une femme) », avait-elle confié à la BBC, précisant : « J’ai toujours soutenu le format original mais je ne vois pas où ils peuvent aller maintenant. »

Look who we found #megacontampa2016 #megacon #thefonz #florida

A photo posted by Billie Piper (@bpiperofficial) on

Pour l’actrice, que l’on a pu également voir dans Penny Dreadful aux côtés d’ Eva Green, si Dr Who était une femme dans les prochaines saisons, ce serait « dans l’air du temps ».

>> A lire aussi : Un «Doctor Who» vintage adapté par Stephen Baxter, écrivain renommé de science-fiction

Outre le départ de Peter Capaldi – qui était le 12e Dr Who – il faut noter aussi celui du génial Steven Moffat (Sherlock), qui est l’auteur principal de la série ainsi que son producteur exécutif. Il a décidé de raccrocher le stylo en même temps que Peter Capaldi. Il sera remplacé par Chris Chibnall.

Presque une affaire d’Etat

Dr Who existe depuis 1963. Cela fait 26 saisons que le public voyage avec le savant et chaque changement subi par cette institution donne lieu à nombre de spéculations.

Ceux qui demandent que le personnage principal soit enfin incarné par une femme sont confortés par deux choses. Tout d’abord, l’ennemi juré de Dr Who ces derniers temps est une ennemie, Missy, incarnée par l’actrice Michelle Gomez. De plus, Steven Moffat avait également suggéré qu’il était temps de laisser la place à une actrice. « Je pense que la prochaine fois ce sera une femme Docteur. Je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas être le cas », avait-il déclaré, comme le rappelle la BBC.

D’autre part, la presse semble être du côté des actrices. En tête, le Guardian, qui, après analyse, suggère l’actrice Cush Jumbo, que le grand public connaît pour son rôle dans The Good Wife, si tant est que la série sur laquelle elle travaille actuellement, The Good Fight (spin-off de The Good Wife), ne dépasse pas la première saison.

#Setvisit @thegoodfightcbs #henry @thegoodfight

A photo posted by Cush Jumbo (@cushjumbohere) on

Noma Dumezweni est aussi dans les petits papiers du journal britannique, notamment pour son travail au théâtre qui lui a valu un Olivier Award (l’équivalent des Molières). Elle connaît également la problématique de reprendre un rôle emblématique et de ne pas satisfaire 100 % du public. C’est elle qui incarne Hermione Granger en ce moment, dans la pièce du West End, Harry Potter et l’enfant maudit. Son choix avait outré la frange la plus à droite de l’échiquier politique qui a eu du mal à concevoir qu’une artiste noire de peau puisse incarner un personnage auparavant interprété par une actrice à la peau blanche.

De côté des bookmakers en tout cas, c’est toujours un homme qui a la préférence. Ben Whishaw est en tête des paris avec 5/1, comme le rapporte The Independent.

Il est suivi par Richard Ayoade à 6/1 puis Rory Kinnear à 7/1. L’espoir de voir une femme incarner Dr Who chez les parieurs n’est pas si faible cependant, puisqu’en 4e position, ils sont 8 contre 1 à miser sur Miranda Hart et Helena Bonham Carter obtient un 10/1.