Azealia Banks clashe Rihanna

MUSIQUE Les deux rappeuses se sont lancées dans une petite rixe sur les réseaux sociaux…

20 Minutes avec agences
— 
Azealia Banks à O2 Academy de Brixton
Azealia Banks à O2 Academy de Brixton — Carsten Windhorst/WENN.com

Aujourd’hui, plus que jamais, Azealia Banks est seule contre tous. La rappeuse, dont on connaît plus le nom que le succès, s’était déjà fait mal voir l’année dernière en soutenant Donald Trump pendant sa campagne. Visiblement prête à assumer sa réputation envers et contre tout, elle a profité de la première semaine d’investiture de son candidat – troublée par la signature de différents décrets, notamment à propos de l’immigration – pour soutenir ses premières décisions qui en ont fait hurler plus d’un, et notamment Rihanna, qui s’est dit outrée par la fermeture des frontières des Etats-Unis à certaines nationalités.

« Quant à Rihanna (qui n’est même pas citoyenne et ne peut pas voter) et toutes les célébrités qui utilisent leur influence pour alerter le public, il faut vraiment que vous la fermiez et que vous vous posiez, a-t-elle lancé sur Instagram, prête à en découdre avec une grande partie de l’industrie. Franchement, ça fait de la peine à voir. Vous ne comprenez rien et vous n’aidez pas ceux qui n’y comprennent rien non plus. Si vous espérez que le président se plantera, autant embarquer dans un avion en espérant que le pilote s’écrasera. »

En un week-end, le compte Instagram d’Azealia Banks – réservé au partage de photos en temps normal – s’est transformé en plateforme politique accueillant de multiples tracts aussi incendiaires les uns que les autres. Mais en s’attaquant à Riahnna, la rappeuse ne savait peut-être pas à qui elle se frottait.

La classe barbadienne

Alors que les longues tirades d’Azealia Banks finissaient par ressembler aux célèbres « Twitter rants » de Kanye West – ces coups de colère et de folie qui ont permis au rappeur de défrayer la chronique l’année dernière – Rihanna, qui s’était déjà montrée particulièrement dure avec Donald Trump, notamment en le traitant de « porc » sur Twitter, a réagi avec une certaine classe aux attaques de sa consœur.

Une simple photo, une petite phrase : « La tête que tu fais quand t’es migrante », et quelques hashtags moqueurs, et le compte d’Azealia Banks était bon. Sauf que… sauf que cette dernière ne l’a pas vu de cet œil, et le mépris de Rihanna l’a rendue encore plus folle.

Après la publication d’une autre photo de Rihanna qui sous-entendait qu’Azealia Banks parlait toute seule, celle-ci a craqué en publiant à son tour des messages vidéo s’adressant directement à sa détractrice, qui a fini par lâcher l’affaire, plus occupée à découvrir les nouveaux remix de l’un de ses derniers morceaux, This is What you Came for, dont le titre résonnait étonnamment avec le traitement qu’elle a fait subir à Azealia Banks ce week-end…