Alec Baldwin va encore énerver Donald Trump

ETATS-UNIS Le «Saturday Night Live» lui confie une émission entière…

20 Minutes avec agences

— 

Alec Baldwin devant le Trump International Hotel hier
Alec Baldwin devant le Trump International Hotel hier — WENN

Alec Baldwin va pouvoir s’en donner à cœur joie le 11 février prochain. La direction du Saturday Night Live lui confie en effet les rênes de l’émission où il ne devrait pas manquer de se présenter sous les traits de son personnage favori, Donald Trump.

« Alec Baldwin, le résident du @nbcsnl qui incarne @realDonaldTrump, sera l’hôte de l’émission le 11 février, a annoncé NBC », a confirmé le journaliste du New York Times, Dave Itzkoff, sur son compte Twitter.

Rien ne dit cependant qu’Alec Baldwin va tenir l’émission d’un bout à l’autre grimé en Donald Trump.

Cependant, d’autres intervenants – toujours en rapport avec Donald Trump – pourraient revenir, comme Beck Bennett qui, le week-end dernier, a imité Vladimir Poutine.

« Aujourd’hui, nombre d’entre vous ont peur, vous défilez dans les rues, vous avez peur que votre pays soit aux mains de cet homme, disons, imprévisible. Rassurez-vous, il ne l’est pas. Relax, je prends tout en charge. Poutine va tout arranger. Je vous promets qu’on va prendre soin des Etats-Unis », fait-il dire, entre autres, à un Vladimir Poutine qui a suscité l’indignation de certains, affirmant que ce sketch était raciste.

Le Président furieux

Ce n’est pas la fête du côté de la Maison Blanche et plus précisément de son principal locataire pour les quatre prochaines années, Donald Trump. Le Républicain a, à de nombreuses reprises, fait savoir son mécontentement concernant les imitations d’Alec Baldwin.

« J’ai regardé quelques parties du Saturday Night Live hier soir. C’est une émission totalement biaisée, n’offrant qu’un seul point de vue – rien de drôle là-dedans. Temps équitable pour nous ? », demandait-il le 20 novembre dernier.

>> A lire aussi : VIDEO. Alec Baldwin se paye (encore) Donald Trump

Alec Baldwin et le Saturday Night Live n’ont pas arrêté, au contraire, et la colère de Donald Trump s’est encore fait sentir cette semaine. Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas sur Twitter que le Président américain s’est exprimé, mais sur son réseau télévisé préféré, Fox News.

Après avoir défendu l’usage de la torture qu’il a rendue de nouveau possible par les autorités lors des interrogatoires, il a évoqué Madonna et le Saturday Night Live.

« Honnêtement, je la trouve dégoûtante, a-t-il dit à propos de Madonna. Je pense qu’elle se fait du mal à elle-même. Je pense qu’elle a fait du mal à toute la cause. » Quant à son imitation faite par Alec Baldwin, il l’a qualifiée de « désastre ». « Il est terriblement nul dans l’émission », a-t-il ajouté.

Il a aussi pris la défense de son fils, Barron, attaqué par Katie Rich, l’une des auteurs du SNL – depuis mise à pied indéfiniment. « Je m’en fiche d’un peu d’humour, mais c’est effroyable. Qu’ils attaquent, que NBC attaque mon fils de 10 ans, c’est une disgrâce. C’est un chouette garçon. Et les choses ne sont pas faciles pour lui, croyez-moi », a-t-il ajouté.