Paul McCartney attaque Sony en justice pour récupérer les droits sur les Beatles

MUSIQUE Le chanteur veut redevenir l'unique propriétaire des tubes qu'il a écrit il y a plus de 50 ans...

20 Minutes avec agences
— 
L'ancien Beatles, Paul McCartney
L'ancien Beatles, Paul McCartney — WENN

Ses chansons, Paul McCartney y tient, et il ne compte pas les laisser filer comme ça. Le musicien a ainsi attaqué Sony/ATV en justice afin de récupérer les droits de ses titres écrits pour les Beatles.

Dans la plainte déposée à New York, comme le précise le Hollywood Reporter, il est rappelé que Paul McCartney a transféré les droits des chansons à divers éditeurs durant les années 60. Ils ont finalement été en partie rachetés par Michael Jackson dans les années 80, puis revendus à Sony/ATV suite à son décès.

Rendre à César

Paul McCartney, représenté par les avocats du cabinet Morrison & Foerster, s’appuie sur le U.S Copyright Act, qui permet aux artistes de réclamer tous les 35 ans les droits sur leurs morceaux, et il souhaite récupérer les siens d’ici 2018.

Du côté de chez Sony, forcément, la pilule est difficile à avaler. « Sony/ATV respecte énormément Paul McCartney, avec qui nous entretenons depuis longtemps une relation fructueuse et respectueuse de l’héritage du catalogue Lennon & McCartney, peut-on lire dans un communiqué. Nous avons collaboré de près avec Paul et les ayants droit de John Lennon pendant des décennies, nous avons préservé leur catalogue et l’avons fait fructifier. Nous sommes déçus de constater qu’ils nous poursuivent et nous considérons que ce procès est à la fois inutile et prématuré ».

>> A lire aussi : Les années 1960 font leur révolution dans «Où est votre stylo?» de Tom Wolfe

Reste à savoir si Paul McCartney sera plus chanceux que le groupe Duran Duran, qui a perdu son procès contre Sony/ATV en décembre dernier.

Le juge a mis en cause la loi contractuelle anglaise, qui ne leur permet pas de réclamer le copyright de leurs morceaux.