Londres à Paris

Cédric Couvez

— 

Nocturama
Nocturama — Cédric Couvez

C’est devenu une vraie institution. Tous les trois mois, Eurostar organise «London Coming», une grosse nouba branchouille à Paris pour promouvoir Londres et sa culture. Après les thèmes mode puis musique, c’est le cinéma britannique qui était à l’honneur ce jeudi soir. 20 heures tapantes, direction le MK2 bibliothèque plantée au pied de la BNF.

La soirée a lieu dans le joli club de deux étages. Bonne nouvelle, ce lieu n’accueillant que très peu de fiestas, on se sentirait presque dépaysé, ailleurs. Une impression renforcée par la superbe décoration, créée pour l’occasion. Les immenses baies vitrées sont drapées pour accueillir une projection à 360° d’un coucher de soleil londonien. Le tout est baigné de lumières roses futuristes. La chroniqueuse ciné la plus redoutée de la capitale, Elisabeth Quin, et le comédien Pascal Gregory font leur entrée puis s’attablent.

21h30, «La Belle et La Bête», nouveau duo de Dj’s amoureux passent la dernière galette du cocktail dînatoire avant d’inviter les deux cents vip à se rendre en salle de projection pour mater trois courts-métrages. 22h30, les premiers invités pour la deuxième partie foulent le tapis rouge qui mène au club. Dj Oof officie comme VJ et projette son «cinémix», savoureux mélange d’images de films cultes et de fractales psychédéliques. Princess Julia, une Djette anglaise aux faux airs de Courtney Love s’empare des platines et balance une house-music bien vicieuse. Miam ! L’open bar est pris d’assaut.

Minuit et demi, la foule est bouillante lorsque Fujiya & Miyagi monte sur scène. Le trio originaire de Brighton balance une électro béate nappée de rythmiques hypnotiques inspirées du krautock. Edouard Rostand, couteau suisse de la hype et organisateur du festival «Calvi On The Rocks» est en transe : «J’adore ce groupe ! Je viens de parler à leur manager et ils vont venir jouer en Corse... Youpi !» Fujiya & Miyagi enflamme l’assistance pendant une bonne heure avant de filer à Rennes jouer aux Transmusicales. Jerry Bouthier, Dj résident de Boombox, la soirée la plus mythique de Londres prend le relais aux platines alors que le duo Toilet Disco s’empare du limelight, une petite salle nichée au fond du lieu. Les deux dance-floors carburent à fond jusqu’à 5 heures du matin. Paris s’éveille.