Kate Middleton topless: Six journalistes, photographes et patrons de presse devant la justice

PAPARAZZI Les photos incriminées datent de 2012 et avait été publiées différents titres de presse...

V. J.
— 
Une étape a été franchie début avril dans l'enquête sur les photos seins nus de Kate Middleton avec les mises en examen du président de Mondadori France, éditeur de Closer, et d'une photographe de La Provence.
Une étape a été franchie début avril dans l'enquête sur les photos seins nus de Kate Middleton avec les mises en examen du président de Mondadori France, éditeur de Closer, et d'une photographe de La Provence. — Kenzo Tribouillard AFP

« Kate et William, leurs vacances très hot en Provence. » C’est ainsi que le magazine Closer avait teasé et titré sur les photos de la Duchesse de Cambridge seins nues, publiées en septembre 2012. Des clichés reproduits à l’étranger, dans un journal irlandais et dans un magazine italien. Une semaine plus tôt, La Provence sortait des photos de Kate Middleton en maillot de bain, en vacances avec le prince William dans le Vaucluse. D’autres photos sont également parues dans Vaucluse Matin.

Six personnes devant la justice

Profondément peinés, Kate et William ont porté plainte pour « atteinte à leur vie privée d’une manière aussi grotesque et totalement injustifiable ». Mais il fallait identifier quel paparazzi avait pris les photos topless, parmi les photographes présents, au moins trois. La Provence avait ainsi avoué avoir envoyé un photographe, mais disait n’avoir rien à voir avec les clichés incriminés.

Six journalistes, photographes et patrons de presse devaient comparaître ce mardi pour atteinte à l’intimité de la vie privée devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Mais le procès a été reporté au 2 mai.