La manageuse de Mariah Carey s’explique sur son concert raté du réveillon

CONCERT On se renvoie la balle…

20 Minutes avec agences
Mariah Carey
Mariah Carey — WENN

C’est un concert de Mariah Carey qui restera longtemps dans les mémoires et pas pour les bonnes raisons. Le soir du 31 décembre, sa performance sur Times Square à New York a viré au cauchemar. Le fiasco était tel qu’elle n’a même pas pu chanter et que le public a dû se contenter de la bande-son.

Malgré ce chaos, la chanteuse a gardé le sourire en expliquant tout simplement que parfois les « emmerdes, ça arrive ».


Cependant, ça n’a pas empêché les producteurs de se renvoyer la faute. Certaines sources de la société de production Dick Clark ont assuré à TMZ que Mariah Carey n’avait pas voulu faire personnellement le soundcheck.

Furieuse de ces allégations, sa manageuse, Stella Bulochnikov, a réagi dans un communiqué publié par EW. com. « Elle s’est assise sur le côté de la scène avec son micro et son oreillette pour s’assurer qu’elle pouvait faire le soundcheck. La chose la plus importante pour elle c’était le son. Le son était haché. On lui a assuré que ça fonctionnerait d’ici le soir », a-t-elle expliqué.

Moment crucial

La manageuse de Mariah Carey assure qu’elle et son équipe ont réitéré leurs inquiétudes avant que la chanteuse monte sur scène. « Ils ont changé les piles, et ça ne fonctionnait toujours pas sur la fréquence, et ce, quatre minutes avant le show. On leur a dit, et ils ont continué le décompte et à la rassurer sur le fait que ça fonctionnerait dès le passage en live, ça n’est jamais arrivé », ajoute Stella Bulochnikov.

Si l’équipe de la chanteuse l’a particulièrement mauvaise, c’est parce que la production a refusé de couper le passage chaotique de Mariah Carey avant la diffusion du show sur la côte ouest.

De leur côté des représentants directs de la chanteuse ont assuré que Dick Clark Production avait volontairement saboté sa performance pour faire le buzz. La société dément fermement et évoque des propos « diffamatoires ». 2017 pourrait bien commencer au tribunal pour Mariah Carey.