Tori Spelling va devoir payer ses dettes

DETTES A la veille de Noël, la banque se rappelle à son bon souvenir…

Caroline Madjar

— 

Tori Spelling
Tori Spelling — WENN

Tori Spelling va peut-être devoir se limiter sur ses courses de Noël. La comédienne et son mari, Dean McDermott, se retrouvent effectivement légèrement acculés financièrement : la banque leur réclame ce qu’ils lui doivent.

D’après Eonline.com, la City National Bank a décidé de poursuivre le couple qui a visiblement oublié de régler quelques-unes de ses échéances sur le prêt de 400.000 dollars (380.000 euros) qu’ils avaient contracté en 2012. De fait, ils doivent encore 188.803 dollars (180.778 euros) à l’établissement, qui a décidé de passer par le tribunal après ce qui ressemble à un certain refus des intéressés de répondre à leurs appels du pied répétés. Malheureusement pour eux, ça ne s’arrête pas là, puisqu’en septembre, Tori Spelling aurait dépensé 17.149 dollars (16.420 euros) qu’elle n’avait pas sur son compte, et qu’elle doit désormais rajouter à ses dettes.

>> A lire aussi : Shannen Doherty est toujours aussi déterminée face au cancer

Visiblement, la comédienne n’a pas l’air d’avoir pris conscience qu’elle ne jouait plus le rôle de Donna Martin, la petite princesse gâtée qu’elle interprétait dans la série Beverly Hills 90210 dans les années 1990.

Un couple dans la débâcle

Ce n’est malheureusement pas la première fois que le couple doit affronter les affres de la précarité. American Express leur a déjà intenté deux procès cette année pour cause de dettes impayées.

Un problème de taille dont Tori Spelling a bien conscience, mais dont elle n’arrive pas à se défaire. D’après elle, son éducation et l’argent dont elle a pu bénéficier à la mort de son père ne l’ont pas vraiment aidée à prendre conscience des réalités matérielles auxquelles elle se cogne aujourd’hui.

« Mes problèmes avec l’argent n’ont rien de mystérieux. J’ai grandi dans une opulence rare, et c’est tout ce que j’ai jamais connu, avait-elle écrit dans son autobiographie en 2013. Même quand j’essaie de me plier à un style de vie plus simple, je n’arrive pas à me défaire de mes goûts de luxe. Même quand je réduis mes attentes, ça reste onéreux. J’ai changé de maison pour me simplifier la vie, mais j’ai perdu près d’un million dans l’affaire. »

Si vous croyiez que les célébrités étaient à l’abri de ce genre de soucis, Tori Spelling sera toujours là pour vous rassurer !