Björk dénonce le sexisme des médias

MUSIQUE Elle défend le droit des femmes à se diversifier…

20 Minutes avec agences

— 

Björk en 2012 lors des 16e Annual Webby Awards
Björk en 2012 lors des 16e Annual Webby Awards — WENN

La coupe est pleine pour Björk. L’artiste islandaise n’a pas vraiment apprécié certains commentaires qui ont entouré son DJ set lors de son passage au Day for Night Festival de Houston.

Elle ne participait pas au festival en tant que chanteuse mais comme DJ et, comme elle le relève, certains n’ont pas pu s’empêcher de faire une remarque là-dessus. C’est d’ailleurs ce qui a déclenché la publication d’une lettre ouverte sur son compte Facebook. Björk écrit : « Certains médias ne pouvaient pas se faire à l’idée que je ne ‘’chantais pas’’ que je me ‘’cachais’’ derrière des platines. Les hommes, (on ne leur fait pas ce reproche). Et je pense que c’est du sexisme. A la fin de cette année tumultueuse ce n’est pas quelque chose que je vais laisser passer : parce que nous méritons tous le maximum de changement dans cette énergie révolutionnaire au milieu de laquelle nous nous trouvons. »

Les sujets de son choix

Après cette mise au point, Björk profite de sa lettre pour défendre son travail et le travail de toute les femmes quel qu’il soit. Surtout, elle défend le droit pour toutes à pouvoir évoquer les sujets de son choix et prend pour exemple ses albums Biophilia et Vulnicura sortis en 2011 et 2015. « Sur le pédagogique Biophilia, j’ai chanté sur les galaxies et les atomes mais ce n’est pas avant Vulnicura, où j’ai partagé une peine de cœur, que j’ai obtenu la pleine acceptation des médias. Les hommes sont autorisés à passer d’un sujet à l’autre, à faire de la science-fiction, des pièces d’époque, du slapstick et de l’humour, à être des nerds de musique (…) mais pas des femmes. Si on n’ouvre pas son cœur pour parler des hommes et des enfants dans nos vies, on trompe notre public », a-t-elle ajouté avant de faire référence au test de Bechdel.

Toutefois Björk se montre optimiste pour la suite : « le changement est dans l’air, nous marchons en plein dedans ». Pour 2017, elle se souhaite justement de sortir de ce carcan du « chagrin d’amour ». « J’espère pouvoir changer de costume, vous avez enfermé Edit Piaf et Maria Calas dedans (pas un seul documentaire ne mentionne pas Onassis, mais personne ne mentionne avec les hommes, les femmes qu’ils ont aimées ou qui leur ont brisé le cœur) », précise Björk.

>> A lire aussi : Björk nous donne trois conseils pour essayer de comprendre ses chansons

La chanteuse s’est séparée en 2013 de Matthew Barney avec qui elle a eu une fille, Isadora, née en 2002.