Ryan Gosling s’est pris une droite par Harrison Ford

CINEMA Indiana Jones a eu la main lourde…

20 Minutes avec agences

— 

Ryan Gosling
Ryan Gosling — WENN

C’est violent entre Ryan Gosling et Harrison Ford. L’acteur de Drive est sur le tournage de Blade Runner 2049, la suite de Blade Runner, en Hongrie. Il partage notamment l’affiche avec Harrison Ford qui était déjà présent dans le premier film de 1982 et qui reprend son rôle de Rick Deckard.

Peu de détails ont filtré, mais Ryan Gosling a accepté de parler du tournage et notamment du moment où Harrison Ford lui a mis un coup de poing. « C’était un peu un rite de passage, vous savez. On faisait une scène de combat et je ne sais pas, c’est juste arrivé », raconte l’acteur dans GQ.

>> A lire aussi : Star Wars: Mark Hamill ne savait rien de l’histoire entre Harrison Ford et Carrie Fisher

Quand on lui demande s’il a eu mal, Ryan Gosling reste évasif mais donne une bonne indication : « Vous savez, il est dur ». D’ailleurs il a pu compter sur Denis Villeneuve, le réalisateur de Blade Runner 2049, pour relativiser. « Dès que c’est arrivé, le réalisateur est venu vers moi pour me dire "Vois ça de cette façon : tu viens juste de te faire frapper par Indiana Jones" », précise Ryan Gosling.

Les excuses façon Harrison Ford

« Ce qui était drôle, c’est que quand ça s’est terminé, ils ont amené de la glace pour mon visage et Harrison m’a poussé sur le côté pour pouvoir plonger son poing dans la glace », poursuit le compagnon d’Eva Mendes.

Ryan Gosling a toutefois eu droit aux excuses bien particulières de Harrison Ford. « Il est venu après avec une bouteille de scotch et j’ai pensé ‘’Oh je savais que ça arriverait’’. Et il a sorti un verre de sa poche, il l’a rempli avec du scotch et il est reparti avec le reste de la bouteille. Je crois qu’il ne pensait pas que je méritais une bouteille entière », détaille Ryan Gosling qui est très loin de lui en vouloir : « Vous savez, on dit qu’on ne rencontre pas ses héros, moi je rajouterais : sauf s’ils sont Harrison Ford. Parce que c’est un p***** de mec cool. »