Amy Schumer répond à ceux qui la trouvent trop grosse

CINEMA La comédienne a été choisie pour incarner Barbie au cinéma…

20 Minutes avec agences
— 
Amy Schumer
Amy Schumer — WENN

Amy Schumer a beau avoir construit une partie de sa carrière d’humoriste sur ses formes girondes, visiblement, elle a encore du travail pour convaincre une frange du public que ce n’est ni moche, ni mal, ni rien. Ce sont ceux-là qui ont vu d’un très mauvais œil que la comédienne de Crazy Amy soit associée à la légendaire poupée Barbiede Mattel en prévision d’un film qui lui sera consacré.

>> A lire aussi : Amy Schumer sera Barbie

D’après eux, le choix annoncé ce week-end ne correspond pas du tout à la silhouette filiforme de la poupée blonde, mais puisqu’elle n’est pas femme à rester muette face à ce genre de remarque déplacée, Amy Schumer a réagi assez vertement en publiant une photo d’elle en maillot de bain sur Instagram.

Very very honored to be nominated for 2 Grammys and to be considered to play an important and evolving icon. Is it fat shaming if you know you're not fat and have zero shame in your game? I don't think so. I am strong and proud of how I live my life and say what I mean and fight for what I believe in and I have a blast doing it with the people I love. Where's the shame? It's not there. It's an illusion. When I look in the mirror I know who I am. Im a great friend, sister, daughter and girlfriend. I'm a badass comic headlining arenas all over the world and making tv and movies and writing books where I lay it all out there and I'm fearless like you can be. Thanks to everyone for the kind words and support and again my deepest sympathy goes out to the trolls who are in more pain than we will ever understand. I want to thank them for making it so evident that I am a great choice. It's that kind of response that let's you know something's wrong with our culture and we all need to work together to change it. Anyone who has ever been bullied or felt bad about yourself I am out there fighting for you, for us. And I want you to fight for yourself too! We need to laugh at the haters and sympathize with them. They can scream as loud as they want. We can't hear them because we are getting shit done. I am proud to lead by example. "I say if I'm beautiful, I say if I'm strong. You will not determine my story. I will" #thegirlwiththelowerbacktattoo

A photo posted by @amyschumer on

« Je suis très flattée d’être nommée pour 2 Grammys et qu’on m’envisage pour incarner une icône progressiste. Est-ce qu’il faut avoir honte d’être gros si on n’est pas gros et qu’on n’a pas honte ? Je ne crois pas. Je suis forte et fière de ma vie, je dis ce que je pense et je me bats pour mes convictions, et j’adore le faire avec les gens que j’aime, a-t-elle écrit pour accompagner le cliché. Où se trouve la honte ? Pas là. C’est une illusion. Quand je me regarde dans le miroir, je sais qui je suis. Je suis une super copine, une super sœur, une super fille et une super compagne. Je suis une humoriste qui cartonne dans les stades du monde entier. Je fais des séries, des films et j’écris des livres où je raconte tout ça et je n’ai peur de rien. »

Barbie contre les trolls

Et ça, c’était la partie tendre de son message. Puisqu’évidemment, elle n’a pas hésité ensuite à tacler les trolls qui dominent la pensée nauséabonde qui pullule régulièrement sur Internet. Amy Schumer fait souvent l’objet de remarques acerbes qu’elle a toujours pointées du doigt, à l’instar des canons de beauté et des étiquettes qui font souffrir toutes celles qui ne répondraient pas aux standards des marques.

« Et évidemment, je salue tous les trolls, qui souffrent bien plus qu’on ne pourra jamais le comprendre. Je veux les remercier d’avoir parfaitement légitimé (la décision de Mattel). C’est ce genre de réaction qui nous permet de voir qu’il y a un vrai problème dans notre culture et que nous devons changer les choses, a-t-elle ajouté. Si vous avez déjà fait l’objet de brimades, ou si vous avez déjà eu une mauvaise image de vous, je suis là pour vous, pour nous. Et je veux aussi que vous soyez là pour vous ! Les haters méritent notre rire et notre sympathie. Qu’ils crient autant qu’ils veulent. Nous ne les entendons pas parce que nous sommes au-delà de ça. Et je suis fière de mener cette lutte. »

Voilà qui est dit, voilà qui est fait, mais Amy Schumer n’est probablement pas au bout de ses peines, puisque les premières images du film de Barbie devraient, naturellement, réveiller la fureur de tous les trolls.