Alec Baldwin remet Donald Trump à sa place sur Twitter

POLEMIQUE Le président-élu aurait dû éviter de critiquer sa parodie dans le « Saturday Night Live »…

20 Minutes avec agences
— 
Alec Baldwin
Alec Baldwin — WENN

 a incarné   à plusieurs reprises dans une série de sketchs réalisés par le Saturday Night Live (SNL). Sa prestation n’a apparemment pas plu au président-élu des États-Unis, qui n’a pas hésité à le faire savoir sur Twitter dimanche soir (20 novembre 16). « J’ai regardé des morceaux du @nbcsnl Saturday Night Live hier soir. C’est une émission complètement partisane et qui ne présente qu’une vision des choses. À quand un temps de parole équitable ? », a demandé celui qui sera à la tête de la plus puissante nation au monde en janvier prochain.

La réponse du comédien, Alec Baldwin, face aux attaques de Donald Trump ne s’est pas fait attendre, et il a à son tour envoyé plusieurs tweets virulents. « Un temps de parole équitable ? L’élection est terminée. On en a fini avec la répartition du temps de parole. Maintenant, essayez d’être président et les gens jugeront. C’est tout », lui a-t-il répondu.

Alec Baldwin remet les points sur les « i »

L’acteur a ensuite tenu à exprimer son opinion sur la définition du devoir d’un , en postant à nouveau plusieurs commentaires sur Twitter : « Vous savez ce que je ferais si j’étais président ? Je me demanderais comment améliorer la vie d’AUTANT D’AMÉRICAINS QUE POSSIBLE. J’essaierais d’améliorer notre réputation à l’étranger, notamment en faisant la guerre pour la liberté, pas juste pour du pétrole. Je ferais tout mon possible pour former les Américains pour créer de nouveaux emplois. Un moyen de rendre sa grandeur à l’Amérique, c’est de la remettre en marche. Je ferais des déclarations qui encouragent les gens, pas qui suscitent la peur et le doute. »

Alec Baldwin a ensuite achevé de répondre au président Donald Trump en lui disant qu’il saurait où le trouver s’il avait besoin de lui. « Je pourrais continuer. Si vous voulez plus de conseils, appelez-moi. Je serai au SNL. »

Alec Baldwin a également ajouté que le resterait libre, et cela même si le président a demandé aux acteurs de la comédie musicale de Broawday, Hamilton, de lui présenter des excuses. Ils avaient invectivé son vice-président Mike Pence en lui demandant de s’exprimer sur la peur que Donald Trump provoquait chez les citoyens américains, lors d’une représentation théâtrale vendredi soir (18 novembre 16) auquel l’homme politique assistait.