Brèves du soir!

PEOPLE Will.I.Am, Mouloud et la Tecktonik au showcase jeudi soir...

Cédric Couvez

— 

Fête Nokia @ Showcase, jeudi 22 novembre 2007.
Fête Nokia @ Showcase, jeudi 22 novembre 2007. — Cédric Couvez

Le Showcase est en passe de devenir mon deuxième bureau. Après la fiesta Kylie Minogue il y a quinze jours et les 20 ans de Voici la semaine dernière, c’était au tour du Nokia Trends Lab de s’emparer jeudi de la salle des fêtes nichée sous le pont Alexandre III. Au menu une «Block Party» hip-hop avec les live de Will.I.Am, Raekwon et Chromeo, la révélation branchouille de l’automne.

Dès l’entrée, deux clans bien distincts se matent en chien de faïence et s’échauffent les muscles méthodiquement. Si les danseurs de break nagent dans leurs baggy, les jeunes loups de la Tecktonik recoiffent leurs crêtes en gel ultra fixant avant l’affrontement.


Nokia Trend Lab Hiphop Vs Tecktonik
envoyé par 20Minutes


La nouba débute donc à 20 heures par une battle de danseurs. Dans le carré vip, les avis sont partagés. «Le problème avec la Tecktonik, c’est que les gamins n’ont aucun back-ground sur la street-culture. Quand on leur demande de décrire leur style, ils se contentent de répondre “fashion”», lance Guillaume, big-boss du magazine Clark. Après une première série de joutes, les breakers remportent haut la main les suffrages de l’assistance, essentiellement hip-hop. Un combat un poil biaisé.

So romantic !

21 heures tapantes, Chromeo entame sa prestation. Le Canadien chauffe la foule gentiment qui attend avec impatience le show-case de Will.I.Am alors que l’on commence à se dandiner dans les Toilet Disco. Mouloud fait son entrée avec la bande de Kourtrajmé. Le trublion de la matinale de Canal+ enchaîne les bises et déclare n’avoir jamais pratiqué le sex-phone: «Quand ma chérie me manque, je la rejoins!» So romantic !


Interview de Mouloud
envoyé par 20Minutes


22 heures, le leader des Black Eyed Peas déboule enfin sur scène sous une pluie de flashs. Will.I.Am entonne les tubes de son groupe en solo avant de conclure son set par une reprise de Satisfaction de Benny Benassi. L’open bar est aussi bondé qu’un quai de métro en période de grèves quand Raekwon, membre du cultissime Wu-Tang Clan s’empare du micro. Le rappeur new-yorkais connaît ses classiques sur le bout des doigts. Backstage, c’est la guerre pour gratter un cliché des artistes. Qu’importe, je m’exile sur la piste clairsemée où Dj Medhi vient de s’emparer des platines. Normal, il est déjà 3 heures du mat’… Bonne nuit les petits !