Bono, un peu gêné, reçoit un prix aux Glamour Women of the Year Awards

FEMINISME C’est la première fois qu’un homme est récompensé dans cette cérémonie exclusivement dédiée aux femmes…

20 Minutes avec agences

— 

Bono a été récompensé pour son engagement contre le sexisme.
Bono a été récompensé pour son engagement contre le sexisme. — WENN

Bono s’est retrouvé hier dans une situation un peu particulière. Le leader de U2 a été récompensé aux Glamour Women of the Year Awards, une remise de prix dédiée aux femmes donc, par le trophée Man of the Year, soit l’Homme de l’année.

Cette décision avait créé une forte polémique et Amy Poehler, qui lui remettait le prix, n’a pas fait l’impasse sur la situation. Comme le rapporte USA Today, elle a fait référence indirectement à l’élection de Donald Trump, qui avait fait scandale pendant la campagne pour des propos misogynes. « Quelle époque excitante pour les hommes ? Vous pouvez le sentir ? Enfin quelque chose se passe, a-t-elle lancé avec une pointe de sarcasme. […] Personne ne mérite plus ce trophée que Bono. Et aussi nous allons passer les quatre prochaines années à voir des hommes blancs se féliciter entre eux. » Elle a fini toutefois par rendre hommage à l’engagement de Bono pour l’égalité.

>> A lire aussi : Lille: Des particuliers veulent louer le stade Pierre-Mauroy pour inviter U2

L’année dernière, son œuvre de charité One a lancé une campagne anti-sexiste.

Bono en toute humilité

C’était la première fois qu’un homme était récompensé de la sorte à la cérémonie des Glamour Women of the Year et lorsque son nom a été dévoilé cela a valu quelques moqueries à Bono. « Je sais à quel point c’est ridicule pour moi d’être sur scène pour récupérer ce trophée. Et si je n’avais pas compris à quel point c’est ridicule, je peux compter sur Internet pour me le rappeler », a-t-il expliqué hier soir.

Bono n’a pas fait l’impasse sur le sujet évoqué par Amy Poehler : Donald Trump. Il a encouragé le Président élu, à faire un pas en avant vers les femmes.

« 2016, c’est peut-être l’année où j’ai arrêté de croire que l’étoile polaire est toujours visible, même à travers le brouillard. Cette année, à l’endroit de l’étoile polaire c’est un énorme néon qui clignote et qui dit : ‘’Haine à embaucher’’, ‘’Filles à louer’’, ‘’Les femmes ne sont pas acceptées’’. Je dis au Président élu de considérer les femmes. De faire de l’égalité une priorité. C’est la seule façon d’avancer. Le train est en marche, soyez dedans ou soyez en dessous », a dit Bono, suscitant immédiatement une standing ovation.