Jennifer Aniston s’est sentie «humiliée» en divorçant de Brad Pitt

HOLLYWOOD L'actrice s'est confiée dans un long entretien publié lundi dans l'édition américaine de « Marie Claire»…

20 Minutes avec agences
Jennifer Aniston
Jennifer Aniston — Michael Boardman/WENN

 a évoqué lundi   sa séparation très médiatisée d’avec  . C’était en 2005 et l’acteur, juste après l’annonce officielle de leur divorce, s’est affiché avec   – dont il divorce aujourd’hui - qu’il avait rencontrée sur le tournage de   l’année d’avant.

Harcèlement médiatique

Pendant cette période, Jennifer Aniston n’a pas été épargnée par les médias et est devenue « l’ex » bafouée et incapable de se remettre de sa séparation. Les années ont passé, mais les choses n’ont pas vraiment changé. Lorsque Brad Pitt et Angelina Jolie ont annoncé leur divorce, c’est à Jennifer Aniston que la presse a pensé, tout comme le public qui s’est exprimé sur les réseaux sociaux.


 


 

 

Pour l’actrice, ça n’a pas été simple à vivre. « Mon statut marital a été humilié, mon statut de divorcée a été humilié, mon manque de compagnon a été humilié, mes tétons ont été humiliés », a-t-elle confié dans la nouvelle édition américaine du magazine  dont elle fait la couverture.

Une vie heureuse

Jennifer Aniston s’était déjà insurgée contre le harcèlement dont elle a été victime toutes ces années.


Elle en remet une couche. « Pourquoi regarde-t-on les femmes de cette façon ? Pourquoi est-ce qu’on écoute ça ? Je me suis simplement dit : j’ai travaillé trop dur dans cette vie et cette carrière pour être réduite à un être humain triste et sans enfant », a-t-elle ajouté.

Pourtant, la vie de Jennifer Aniston semble bien loin de tous les questionnements des tabloïds et du public. Mariée à l’acteur , elle est très heureuse.

Elle lui fait d’ailleurs une belle déclaration d’amour dans les pages du magazine. « Pourquoi est-ce que c’est le bon ? Tout ce que je sais, c’est que je me sens vue et adorée, peu importe l’état dans lequel je me trouve. Il n’y a pas une seule partie de moi que je n’ose pas montrer, exposer avec lui. Ça fait ressortir le meilleur de moi, parce que je tiens tellement à lui. Et c’est une tellement bonne personne. Ça me fait du mal à chaque fois que je pense à quelque chose qui pourrait le blesser. »