Prince Jackson évoque l’éducation donnée par son père Michael

FAMILLE Prince Jackson a accordé une rare interview dans le « Los Angeles Times »…

20 Minutes avec agences

— 

Prince Jackson
Prince Jackson — WENN

Prince Jackson s’est retrouvé dans la lumière du jour au lendemain, à la suite du décès de son père, Michael Jackson, qui avait toujours pris soin de ne pas exposer ses enfants. Depuis, sa fille, Paris Jackson a fait beaucoup parler d’elle -notamment pour sa dépression et sa présence forte sur les réseaux sociaux- mais Prince et Prince Michael II (dit « Blanket ») ont choisi de rester discret.

Prince Jackson a levé le voile sur ce qu’a été sa vie avec son père. « Mon père me parlait comme à un adulte, confie-t-il dans le Los Angeles Times. Il nous a dit qu’il nous faisait porter des masques pour qu’on puisse avoir notre propre vie, sans lui. »

Happy birthday to the Man who was more than a legend. I love you.

A photo posted by Prince Jackson (@princejackson) on

Prince Jackson a également défendu son père contre les accusations de détournement de mineurs et de pédophilie. « Après sa mort, nous avons été bombardés par plein de choses. C’était un choc. Tout est arrivé d’un coup. Nous avons appris à gérer ça en l’ignorant », explique-t-il.

Une enfance pas comme les autres

Prince s’est remémoré le moment où il a compris qui il était, le fils du roi de la pop. « Quand j’étais plus jeune, je n’imaginais pas comment les autres enfants vivaient, mais une fois que j’ai compris qui j’étais, j’ai su que ça n’était pas normal, a-t-il confié. Je me souviens d’une fois à Disneyland, je suis allé à la fenêtre où il y avait tous ces fans qui nous saluaient et prenaient des photos. Je pensais que c’était normal, donc je saluais en retour. C’est seulement quand j’ai vu une vidéo de lui sur scène et des des fans qui tombaient dans les pommes, que j’ai réalisé à quel point son travail était important pour les gens. »

>> A lire aussi : Une vidéo prétendant que Michael Jackson est toujours en vie cartonne avec plusieurs mois de décalage

Son enfance a aussi été marquée par le fait que sa mère, Debbie Rowe, ne l’a pas élevé, ayant renoncé à ses droits lorsqu’elle s’est séparée de Michael Jackson. Pour le jeune homme, ça n’a pas été aussi choquant que pour l’opinion publique. « Je suis très chanceux d’avoir deux figures maternelles dans ma vie, ma grand-mère et ma cousine Frances. En ce qui concerne ma mère biologique, elle a toujours été comme une amie et ça fonctionne bien pour nous. Vous pouvez dire que toute ma vie a été non conventionnelle. J’aime beaucoup ça et c’est tout ce que j’ai toujours connu », ajoute-t-il.