Miranda Kerr a fait une dépression après son divorce

DIVORCE Orlando Bloom l’a beaucoup marquée…

20 Minutes avec agences
— 
Miranda Kerr a eu du mal à surmonter la rupture.
Miranda Kerr a eu du mal à surmonter la rupture. — WENN

Ils semblaient très amoureux et leur couple glamour faisait rêver dans le monde entier, mais Orlando Bloom et Miranda Kerr ont choisi de se séparer en 2013, après trois ans de mariage et la naissance d’un petit garçon, Flynn.

Si aujourd’hui, l’acteur roucoule dans les bras de Katy Perry et que la top australienne est fiancée à l’un des fondateurs de Snapchat, Evan Spiegel, la rupture n’a visiblement pas été si facile à surmonter.

>> A lire aussi : L'acteur Orlando Bloom sauve une chienne en Chine

Dans une récente interview pour ELLE Canada, Miranda Kerr révèle avoir beaucoup souffert de cette séparation.

« Quand Orlando et moi nous sommes séparés, je suis tombée dans une sévère dépression, a-t-elle raconté. Je n’ai jamais saisi la profondeur de ce sentiment, ni sa réalité, parce que je suis une personne naturellement très heureuse. » Elle a finalement décidé de se ressaisir, ayant la conviction que « chaque pensée affecte ta réalité, et que tu es le seul à contrôler ton esprit ».

Un top parmi le commun des mortels

Bien qu’elle s’affiche en couverture des magazines de mode les plus prestigieux et défile pour les plus grands créateurs, Miranda Kerr assure qu’elle reste une maman comme les autres. Ou presque.

"You always make me happy. If you're happy I'm happy." ❤️ Thank you @94oct25

A photo posted by Miranda (@mirandakerr) on

Son quotidien ? Méditation, virées au supermarché bio de Los Angeles, dessins et lecture avec son fils, et balades obligatoires pour le chien. « La chose la plus importante, c’est que lorsque [Flynn] est avec moi, on passe du bon temps ensemble, et que lorsqu’il est avec son père, il passe du bon temps avec lui, confie Miranda Kerr. Et ça marche très bien, parce que je booke mes séances photos quand il est avec son père, et le reste du temps, je suis juste une maman normale. »

Miranda Kerr n’a qu’un luxe : rester chez elle. « Je suis casanière, reconnaît-elle d’ailleurs sans mal. Etre à la maison, c’est le plus grand luxe pour moi, je n’y peux rien ! » La star des podiums ne doit toutefois pas y passer trop de temps : en plus de ses activités de modèle, elle s’occupe également de la marque Kora Organics, une ligne de cosmétiques bio qu’elle a co-fondée en 2009.