VIDEO. «Jimmy Kimmel Live»: Barack Obama se moque ouvertement de Donald Trump

PRESIDENTIELLE AMERICAINE Le président des Etats-Unis a dit ce qu’il pensait du candidat républicain…

20 Minutes avec agences
— 
Barack Obama
Barack Obama — WENN

Barack Obama a, comme de nombreux Américains, regardé les débats télévisés opposants Donald Trump, candidat républicain, et Hillary Clinton, candidate démocrate. Résultat ? L’ignorance du magnat de l’immobilier a beaucoup fait rire celui qui finit son second mandat à la Maison Blanche, comme il l’a déclaré dans l’émission de Jimmy Kimmel, Jimmy Kimmel Live.

Plus sérieusement, sur le fond, il a condamné les remarques les plus grossières de Donald Trump. Barack Obama a indiqué que ce dernier mettait à mal l’intégrité des élections et le bien-être du peuple en « dénigrant de manière explicite les patriotes musulmans et en décrivant les femmes sur un score de 1 à 10 ».

Du côté d’Hillary Clinton, mais…

Prenant la défense d’Hillary Clinton, Barack Obama a expliqué que les problèmes de confiance qu’elle rencontrait venaient de sa longévité en politique. « Quand vous êtes sous les yeux du public depuis si longtemps, les gens essayent de trouver votre point faible et toutes les erreurs que vous pouvez faire sont rendues publique et magnifiées », a-t-il expliqué.

>> A lire aussi : En pleine campagne présidentielle, Trump et Clinton se font rire (mais pas longtemps)

Quand Jimmy Kimmel lui a demandé s’il aurait voulu mener campagne lui-même contre Donald Trump, le président a répondu : « Je pense qu’Hillary se débrouille très bien et je suis ravi de faire campagne à ses côtés ». Il a cependant donné un éclaircissement sur le scandale des e-mails auquel la candidate démocrate a dû faire face en expliquant que ça ne pourrait pas lui arriver. « En tant que président, je me suis dit que tous les mails que je pouvais envoyer pourraient un jour ou l’autre se retrouver sur les pages d’un magazine. Du coup je me suis fixé une règle simple pour éviter ce problème : je n’envoie jamais aucun e-mail ».

Barack Obama, à qui il reste moins de 100 jours à passer à la Maison Blanche, a joué le jeu de l’émission de divertissement en lisant les pires tweets que le candidat républicain a pu écrire à son encontre.