Braquage de Kim Kardashian: Pourquoi Kim K. garde-t-elle le silence (et pourquoi ça ne devrait pas durer)?

PEOPLE Tout le monde attend que Kim Kardashian donne sa version sur son agression, et en coulisses, sa mère Kris Jenner prépare son retour...

20 Minutes avec AFP

— 

Kim Kardashian
Kim Kardashian — kimkardashian/Instagram

Tenue en joue, ligotée, bâillonnée, délestée de plusieurs millions de bijoux… Pas étonnant que Kim Kardashian ait voulu prendre du recul après son cambriolage à main armée. Pas un tweet, pas un Insta, rien sur les réseaux sociaux depuis début octobre. La star de téléréalité est retournée à New York auprès de sa famille, et le tournage de l’émission L’incroyable famille Kardashian sur E ! est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

View this post on Instagram

Details

A post shared by Kim Kardashian West (@kimkardashian) on

Le dernier post Intagram de Kim Kardashian, il y a une semaine.

>> A lire aussi : Et si l'agression de Kim Kardashian n'était qu'une fraude à l'assurance? #théorieducomplot

La matriarche Kris Jenner aux manettes

Parmi les quelque 84 millions d’abonnés sur Instagram et 48 millions sur Twitter de Kim K., beaucoup ont questionné l’organisation de sa sécurité à Paris, et aimeraient entendre ou lire sa version des faits. Selon le site TMZ, la matriarche de la famille, Kris Jenner, a consulté des firmes spécialisées pour voircomment renforcer la sécurité de ses filles : Kim, et ses sœurs Kourtney, Khloe, Kendall et Kylie. Pour certains chroniqueurs de la vie des riches et célèbres, Kris Jenner, maîtresse dans l’art de la communication et du marketing, tente probablement d’organiser méticuleusement le retour sur le devant de la scène de Kim, y compris sur les réseaux sociaux.

>> A lire aussi : Des traces d'ADN découvertes après le braquage

Une émission spéciale

« Ce ne serait pas les Kardashian s’ils ne savaient pas utiliser ça à leur avantage, estime Rob Shuter, ancien porte-parole de Jennifer Lopez ou Jessica Simpson, et actuel directeur du site de potins NaughtyGossip.com. E ! et NBC appartiennent au même groupe, alors j’imagine qu’elle aura une émission spéciale à une heure de grande écoute sur NBC. » Selon lui, plusieurs chaînes tenteraient décrocher un entretien exclusif de Kim Kardashian, et vu ses engagements contractuels, elle ne sera pas en mesure de garder le silence très longtemps.

>> A lire aussi : Kim Kardashian accusée de mise en scène, une vidéo post-braquage mise en ligne

Un signal d’alarme

« Je ne pense pas que quiconque va la poursuivre après un si horrible incident, mais techniquement, elle enfreint des contrats qui lui imposent normalement de faire tel ou tel nombre de tweets par semaine », explique Rob Shuter. Tout le monde se soucie plutôt de son traumatisme. Un proche de la famille a confié que Kim recevait de l’aide professionnelle, tandis que Khloe a déclaré que sa sœur n’allait pas très bien chez Ellen DeGeneres : « C’est incroyablement traumatisant ce qui lui est arrivé, mais notre famille est très proche et super et nous surmonterons cela ensemble, et nous apprécions votre amour et soutien à tous, cela prendra du temps. »

Le dernier tweet de Kim Kardashian remonte au 2 octobre.

Les Kardashian ont vu dans le braquage, qui s'est produit dans la nuit du 2 au 3 octobre à Paris, un signal d’alarme et devraient changer leur perspective sur la sécurité et la surexposition médiatique. Premier acte :Kim K. a porté plainte pour diffamation contre un site qui l’accusant d’avoir mis en scène son agression à des fins pécuniaires.