Oasis: La guerre entre entre Noel et Liam Gallagher continue

MUSIQUE La sortie du documentaire sur la naissance du groupe n’apaise pas les tensions entre Noel et Liam Gallagher…

20 Minutes avec agences

— 

Noel et Liam Gallagher à Milan en 2008
Noel et Liam Gallagher à Milan en 2008 — WENN

Dimanche a été diffusé en avant-première dans les cinémas au Royaume-Uni Supersonic, le documentaire réalisé par Mat Whitecross sur les débuts du groupe Oasis. Le réalisateur s’est concentré sur l’enfance de Liam et Noel Gallagher, jusqu’à leur ascension au sommet lorsqu’ils se sont produits à Knebworth devant 250.000 personnes en 1996, le plus grand concert jamais organisé à l’époque au Royaume-Uni.

Le film, très drôle grâce notamment aux propos d’un jeune Liam Gallagher sur des vidéos d’époque et aux commentaires en voix off de leur mère Peggy, tente de comprendre le lien entre les deux frères. Ceux-ci ne se parlent définitivement plus depuis que Noel Gallagher a quitté le groupe en 2009, après une énième bagarre avec Liam juste avant de se produire à Rock en Seine, à Paris.

L’auteur et compositeur de Wonderwall a participé de bon cœur au documentaire, mais il n’a pas voulu se rendre à l’avant-première officielle, qui se déroulait dans leur fief, à Manchester.

>> A lire aussi : Noel Gallagher reprend la guitare et donne sa version de la séparation d'Oasis

Une lutte fratricide

Liam Gallagher, lui, y était, ainsi que son ami d’enfance et ancien collègue de scène Bonehead. Notant l’absence de son frère, il n’a pas mâché ses mots. « [Noel] ne sera pas là ce soir. Il est dans une de ses très, très [répété 10 fois] grandes maisons. Sans doute en train de manger du tofu et de se faire un p*tain de peeling. N’est-ce pas, l’homme du peuple ? », a-t-il répondu à la journaliste de Sky News. Une tirade qui va dans le même sens que les nombreux tweets qu’il lui adresse régulièrement pour le comparer à une « patate ».

Quant à une éventuelle reformation d’Oasis, maintes fois annoncée à tort, Liam Gallagher rejette la faute sur son frère. « Le groupe n’aurait jamais dû se séparer. Ce n’est pas comme si je voulais le retour du groupe, parce que dans ma tête, on ne s’est jamais séparé, vous voyez ce que je veux dire ? Pour moi, c’est simplement Our Kid [le surnom de Noel Gallagher] qui a eu un moment Kevin Keegan [un ancien footballeur]. Si ça arrive demain, mon sac est prêt. Si ça arrive dans un an, je suis prêt. Si ça arrive dans 10 ans, je suis prêt. Je suis p*tain de prêt, un point c’est tout », a ajouté Liam Gallagher.

La balle est donc dans le camp de Noel Gallagher, qui prépare de son côté son troisième album solo, après deux premiers opus déjà acclamés par la critique. Le documentaire Supersonic, dont le producteur exécutif n’est autre qu’Asif Kapadia, à qui l’on doit, sera disponible en DVD et blu-ray le 31 octobre prochain.