Alain Delon ne soutient plus Nicolas Sarkozy mais Alain Juppé

POLITIQUE L’acteur, invité du premier numéro de « Stupéfiant ! », mercredi sur France 2, a parlé politique avec Léa Salamé…

F.R.

— 

Alain Delon, Carla Bruni-Sarkozy et Nicolas Sarkozy lors d'une rencontre à Shanghai (Chine) avec des Français expatriés, le 30 avril 2010.
Alain Delon, Carla Bruni-Sarkozy et Nicolas Sarkozy lors d'une rencontre à Shanghai (Chine) avec des Français expatriés, le 30 avril 2010. — PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Nicolas Sarkozy perd un soutien. Dans Stupéfiant ! Le nouveau rendez-vous culturel de France 2 lancé mercredi, Alain Delon a révélé qu’il ne voterait pas pour l’ex-chef de l’Etat.

Il a « toujours été un homme de droite »

« C’est lui qui m’a quitté, ce n’est pas moi. Il m’a largué, je ne sais même plus si j’existe à ses yeux, alors que voulez-vous que je fasse, que j’aille en rampant le chercher ? », a-t-il raconté à Léa Salamé. L’acteur, qui affirme avoir « toujours été un homme de droite », fait savoir que, parmi les candidats à la primaire de la droite et du centre, c’est pour Alain Juppé qu’il votera.

Alain Delon a aussi évoqué son « amitié de cinquante ans » avec Jean-Marie Le Pen. « J’ai du mal à supporter ce que sa fille [Marine Le Pen] lui a fait », a-t-il déploré avant de saluer les qualités qu’il attribue au Front national : « Je les trouve plus directs que les autres. Eux au moins, on sait ce que c’est. » Voter Marine Le Pen ? L’acteur dit ne pas y être prêt, « pour le moment ».