Pete Doherty, la rechute ?

Cédric Couvez

— 

Le rocker britannique Pete Doherty a écopé lundi d'une amende de 770 livres (1.144 euros) et d'une suspension de permis de conduire de quatre mois pour possession illégale de drogue.
Le rocker britannique Pete Doherty a écopé lundi d'une amende de 770 livres (1.144 euros) et d'une suspension de permis de conduire de quatre mois pour possession illégale de drogue. — Odd Andersen AFP

La presse tabloïd d’outre-Manche est impitoyable. Preuve en est avec la nouvelle « affaire Doherty ». Mardi, le site internet du quotidien britannique «The Sun» publie une vidéo exclusive du rocker se préparer une seringue d’héroïne avant de se l’injecter dans l’avant-bras.

Voir la vidéo du Sun

Le papier qui accompagne la vidéo assure que « Pete Doherty a été filmé avec un téléphone portable dans la nuit de vendredi, dans sa maison de Wiltshire, quelques heures après son prestation aux MTV European Music Awards à Munich. »

Une bien mauvaise nouvelle pour Pete qui a passé six semaines en "rehab" cet été... Et est sous la coupe de plusieurs mises à l'épreuve quant à sa consomation de stupéfiants.

Toujours prêt à enfoncer le rocker, The Sun a décidé de lancer un appel aux autorités pour faire enfermer le mauvais garçon… La police locale a décidé d’ouvrir une enquête. L’inspecteur en charge du dossier a même déclaré : « Nous sommes très reconnaissant envers le Sun pour nous avoir apporter ses éléments. Nous allons enquêter immédiatement. »

Et si la vidéo était anti-datée ? Le rocker a effectivement été photographié en charmante compagnie, à Munich, lors d’un after-show des EMA’s dans la nuit de vendredi comme l’a publié le lendemain la presse bavaroise... La suite au prochain épisode.