Angelina Jolie-Brad Pitt: La garde des enfants au cœur du divorce

PEOPLE L'actrice cherche à obtenir la garde complète...

P.B.

— 

Angelina Jolie et Brad Pitt, accompagnés par leurs enfants Maddox et Zahara, à Los Angeles, le 14 juin 2014.
Angelina Jolie et Brad Pitt, accompagnés par leurs enfants Maddox et Zahara, à Los Angeles, le 14 juin 2014. — RMB/ZOJ/WENN.COM/SIPA

La planète people est sous le choc. Brad Pitt et Angelina Jolie, le couple le plus glamour d’Hollywood, divorcent après deux ans de mariage et 12 ans de vie commune. Et si le Web s’amuse beaucoup à réagir avec des GIF de Jennifer Aniston, l’affaire est des plus sérieuses, avec une bataille en vue pour la garde de leurs six enfants.

>> A lire aussi : Le couple Angelina Jolie et Brad Pitt en cinq dates

C’est quoi la garde physique exclusive ?

Selon les documents publiés par TMZ, Angelina Jolie demande au juge de lui accorder la garde physique exclusive de leurs six enfants. En Californie, il y a deux types de garde dans un divorce : physique et légale. La garde légale concerne les décisions en lien avec l’éducation, la santé et la religion des enfants. Là, Pitt et Jolie continueraient de fonctionner en tandem. En revanche, l’actrice veut que les enfants habitent avec elle à 100 %, et que Pitt n’ait qu’un droit de visite. Rien ne dit que le juge lui accordera.

Comment le juge va-t-il se décider ?

Comme dans un divorce pour n’importe quel couple. Pour obtenir la garde exclusive, Angelina Jolie va devoir prouver que Brad Pitt est un mauvais père, explique en substance au New York Daily News Bernard Clair, un avocat spécialisé en droit de la famille. Le seul élément examiné sera la relation de l’acteur avec ses enfants. « Vous pouvez être un mauvais mari, cela n’entre pas en compte », selon l’avocat. Abus, alcool, violence, manquement à ses responsabilités de parent… Tout est pris en compte. Mais le consensus chez les juristes, c’est qu’à moins qu’Angelina Jolie ait de sérieuses preuves, ou qu’elle ait par le passé prévenu les autorités, sa mission s’annonce compliquée.

Et financièrement ?

Là, il ne semble pas y avoir de désaccord. L’actrice ne demande pas de pension alimentaire. Selon la presse people américaine, le couple n’avait pas signé de « prenup » (prenuptial agreement, contrat de mariage). En l’absence de contrat, la Californie fonctionne sur le principe de la « propriété commune » : tous les biens acquis pendant le mariage sont partagés à 50/50 et ceux d'avant l’union restent avec leur propriétaire d’origine. Allez, avec un couple qui pesait environ 400 millions de dollars, selon les estimations, Angelina Jolie et Brad Pitt devraient s’en sortir.