MTV Europe Awards, le final

Cédric Couvez, à Munich

— 

21h tapantes, Snoop Dog fait son entrée en Cadillac dans la salle de l’Olympia Park de Munich. Après un petit speech d’introduction, le rappeur laisse place aux Foo Fighters, le combo punk de Dave Grohl, ex-batteur de Nirvana. Les rockeurs mettent le feu à la salle en entonnant une reprise de «God Save The Queen».

Quelques minutes plus tard, Nelly Furtado obtient la récompense du meilleur album de l’année. Sur scène, la canadienne minaude : «C’est peut être parce que je suis mère que je n’arrête pas de pleurer! Oh my god… Je vous aime!»



EMA album of the year
envoyé par Leaoute
Sèche tes larmes Nelly : Amy Winehouse repart illico avec le prix de la meilleure artiste décerné par les artistes. A bout de souffle, la chanteuse britannique ne se fend que d’un simple «Thanx!» à l’assistance.


Amy Winehouse Back to Black [Live EMA 2007]
envoyé par x-julii3n
Même pas grave, Lewis Hamilton, le champion de F1 décerne le prix de la chanson la plus addictive à Avril Lavigne qui entonne son tube : «Girlfriend» devant une foule déchaînée.



Avril lavigne Hot [ Live EMA 2007]
envoyé par x-julii3n

Sportif toujours, mais allemand oblige, Boris Becker déclare qu’il est dans sa « ville de cœur » et couronne le duo Justice du le meilleur clip de l’année. Le duo français repart également avec le titre de meilleur groupe français 2007. Cocorico !


JUSTICE - D.A.N.C.E.
envoyé par edbangerrecords
Mais le prix du meilleur groupe international de l’année tombe dans les mains des rockeurs de Linkin Park, grands absents de la cérémonie avec le nommé mais jamais couronné Justin Timberlake. Le footballeur Didier Drogba meuble alors que le maître de cérémonie Snoop Dogg s’est changé en costume tyrolien pour attribuer à Rihanna le tître de la meilleur artiste urbaine…

Une coupure pub plus tard et Pete Doherty accompagné de ses BabyShambles joue son dernier tube « Delivery ».


A la fin de la prestation, le trublion du rock explose sa guitare dans le jeu de batteries et rejoint les loges dans un fracas sonore que Tokio Hotel malgré un prestation très scénique ne réussiront jamais à faire oublier.


Tokio Hotel - Monsoon [Live Ema Munich 2007]
envoyé par TokioHotel-483
La fin du show approche et l’on rejoint en autobus l’after-party située dans un aérodrome en banlieue de la ville. Les décors sont somptueux et découpent la salle en deux. Un espace dédié au hip-hop et au live (super prestation du groupe New Young Pony Club) et un autre qui rassemble la hype internationale de la soirée, ressortissants britanniques en tête.
Cette dernière festoie entre travestis improbables débarqués de Londres et le duo Toilet Disco. Surplombant le tout, un énorme toboggan permet aux clubbers désinvoltes d’assouvir leur soif d’aventure.

Les mojitos et la bière coulent à flots, lorsqu’à 5h du mat’, le rideau se baisse définitivement sur la fête. Il est temps de regagner les navettes qui rallient le centre-ville. «Aufvideurzen» comme on dit en phonétique pour saluer nos copains d’un soir allemands… Bonne nuit !