Après l'attentat d'Orlando, la chanteuse Cœur de pirate fait son coming out

PEOPLE La chanteuse canadienne Coeur de pirate a fait son coming out pour « les victimes qui ont perdu la vie alors qu’ils voulaient célébrer qui ils étaient vraiment »… 

V. J.

— 

Coeur de Pirate par Yann Orhan
Coeur de Pirate par Yann Orhan — Yann Orhan

« Je ne peux plus avoir peur de ce que pensent les gens. » Dans une longue lettre publiée sur le site Noisey, la chanteuse Béatrice Martin alias Coeur de pirate rend hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando, et fait son coming out par la même occasion. « Certains ont dû apprendre la véritable sexualité de leurs proches en même temps que leur mort », écrit-elle, se sentant alors « franchement hypocrite » avec elle-même et avec le monde.

>> Attentat à Orlando: Lady Gaga en larmes lors d'un discours hommage aux victimes

« J’ai décidé d’être hétéro parce que j’avais peur d’être rejetée »

« Les premiers sentiments amoureux que j’ai eus étaient pour une fille, raconte l’interprète de Comme des enfants. Je ne le compre­nais pas encore à l’époque, à l’âge de 6 ou 7 ans, mais les parents de cette fille ont appelé les miens pour dire que je dépas­sais les bornes. Je l’aimais vrai­ment, vrai­ment beau­coup. »

Après un coup de coeur à sens unique et traumatisant, Béatrice a compris qu’aimer quelqu’un du même sexe n’était pas accepté partout. « J’ai décidé d’être hétéro parce que j’avais peur d’être reje­tée. Après des années à me sentir mal à l’aise, que ce soit en couple ou au lit, je me suis instal­lée pour de bon, j’ai mis de côté mes senti­ments et j’ai fait un enfant en pensant que tout allait bien se passer. » Elle est mariée au tatoueur Alex Peyrat et mère d’une petite Romy.

>> Coeur de pirate: «La chanson m'a aidée à faire le deuil de mon adolescence»

Pour sa fille, pour les victimes

Si Coeur de pirate fait son coming out aujourd’hui, c’est parce qu’elle ne veut plus avoir peur de ce que les gens peuvent penser. Et pour sa fille : « Elle doit savoir que l’amour n’a pas de race, de religion, de genre ou d’orientation sexuelle. Je fais mon coming pour les victimes qui ont perdu leur vie parce qu’ils voulaient célébrer qui ils étaient vraiment ».