L’actrice de «Star Wars 7» Daisy Ridley révèle souffrir d’endométriose

PEOPLE Après Lena Dunham et Laëtitia Milot, l’actrice de «Star Wars 7» a révélé samedi être touchée par l’endométriose, une maladie gynécologique…

A.Che.

— 

Daisy Ridley, à Londres, le 20 mars 2016.
Daisy Ridley, à Londres, le 20 mars 2016. — David Fisher/Shuttersto/SIPA

« J’ai été diagnostiquée à 15 ans », a affirmé samedi Daisy Ridley dans une publication sur Instagram, où elle dévoile être atteinte d’endométriose. Cette maladie gynécologique provoque de violentes douleurs, notamment pendant les règles, et peut causer des problèmes d’infertilité. « Après une laparoscopie, de nombreuses consultations et huit années de traitements, la douleur est revenue (un peu moins forte cette fois) et ma peau est ravagée », a écrit la Britannique de 24 ans.

Elle poursuit : « J’ai essayé tous les médicaments avec pour seul résultat de mettre mon corps en vrac. Finalement, on m’a trouvé aussi plusieurs kystes ovariens. » L’actrice de Star Wars 7 raconte : « J’ai perdu toute confiance en moi. Je déteste me maquiller mais actuellement je ne peux pas sortir sans. » Avant d’appeler ses fans à consulter : « Si vous souffrez de quoi que ce soit allez voir un docteur, faites des examens hormonaux et des tests allergènes, prenez soin de votre corps et n’ayez pas peur de passer pour un hypocondriaque. »

Lena Dunham et Laëticia Milot aussi concernées

Avant elle, l’actrice Lena Dunham, de la série Girls, avait également publié une photo sur Instagram. Clouée au lit après la rupture d’un kyste ovarien, elle écrivait : « Bien que je sois très excitée par [l’arrivée de la nouvelle saison de Girls] le 21 février, je ne pourrai pas sortir et en assurer la promotion. »

Hey Beloved Pals, I just wanted to let you know that, while I am so excited for Girls to return on Feb 21, I won't be out and about doing press for the new season. As many of you know I have endometriosis, a chronic condition that affects approximately 1 in 10 women's reproductive health. I am currently going through a rough patch with the illness and my body (along with my amazing doctors) let me know, in no uncertain terms, that it's time to rest. That's a hard thing to do, but I'm trying, because all I want is to make season 6 of Girls the best one yet. I'm lucky enough to have support and backup from Jenni, Judd and the whole Girls gang. So many women with this disease literally don't have the option of time off and I won't take it for granted. Wishing you all health & happiness, in whatever form suits you. Back soon xxLena

A photo posted by Lena Dunham (@lenadunham) on

En France, Laëtitia Milot s’est confiée sur sa maladie dans son livre, publié en avril 2016, C’est pour quand le bébé ? L’actrice de Plus belle la vie est aussi marraine de l’ association EndoFrance. En France, entre trois à six millions de femmes souffrent d’endométriose.