Prince est mort d'une overdose de Fentanyl, un antidouleur opiacé

PEOPLE Le rapport d'autopsie vient d'être publié...

Philippe Berry

— 

Le chanteur Prince lors d'un concert en Grande-Bretagne en 2011
Le chanteur Prince lors d'un concert en Grande-Bretagne en 2011 — IPA PRESS/SIPA

C’est désormais officiel : Prince est mort d'une overdose de Fentanyl, un antidouleur opiacé très puissant. Selon le rapport d'autopsie, le décès est «accidentel».

Le Fentanyl est un analgésique opioïde de synthèse plus puissant que la morphine et l'héroïne, utilisé dans le traitement de certains cancers ou de douleurs chroniques. Mais certains le consomment pour un usage récréatif, parfois mélangé à de l'héroïne. L'agence américaine de santé a récemment lancé un avertissement suite à une vague d'overdoses.

>> A lire aussi : C'est quoi le Fentanyl, cet opiacé 50 fois plus puissant que l'héroïne

« Situation médicale d’urgence »

Prince souffrait d'une addiction aux opiacés de longue date, selon le site people TMZ. Le docteur californien Howard Kornfeld avait été contacté le 20 avril par des représentants de l’artiste. Il « était en situation médicale d’urgence », avait expliqué l’avocat du médecin en mai. Dans l’impossibilité de se rendre à Minneapolis, Howard Kornfeld avait dépêché sur place son fils, Andrew, assurant qu’il serait lui-même sur les lieux le 22 avril. « Il était prévu de l’examiner et de définir une mission de survie » mais ni le médecin, ni son fils, ne se sont entretenus avec Prince lui-même.

Selon le Star Tribune, Prince a consulté un médecin à Minneapolis, Michael Todd Schulenberg, le 20 avril. Ce dernier l’a traité pour des symptômes de fatigue et de manque mais ne lui a pas prescrit de médicaments.